fbpx
logo c com'créa, freelance communication pour savoir comment être visible sur internet, graphiste webdesigner
Tip#7 : Comment utiliser les données de Facebook pour définir ses personas?

Tip#7 : Comment utiliser les données de Facebook pour définir ses personas?

Connaissez-vous « vraiment » votre client cible?

Ne tombez pas dans la facilité en affirmant connaître votre client cible (ou persona), si vous n’avez jamais rien fait pour l’établir méthodiquement. Il ne s’agit pas uniquement de savoir que votre client a 45 ans et qu’il habite Paris avec un salaire confortable. C’est plus compliqué que ça… 

« Ce n’est pas parce que deux personnes du même sexe et du même âge vivent dans la même ville qu’elles partageront les mêmes centres d’intérêt. »  Neil Patel

Savez-vous ce qu’il aime, ce qu’il redoute, ce qui l’empêche de dormir? Savez-vous ce qu’il lit tous les jours? Ce qu’il dit sur les blogs, sur les réseaux? Savez-vous ce qu’il espère, ce qu’il désire trouver dans votre produit? Savez-vous ce qui l’inquiète dans votre offre? Toutes les hésitations et les doutes qu’il traverse ou a traversé avant d’acheter votre produit? 

Je vous présente aujourd’hui plusieurs outils pour définir méthodiquement vos personas. Mais il y en a un qui est encore plus dingue que les autres : les statistiques d’audience de Facebook, ou encore Facebook Audience insight.

Vous serez surpris de découvrir la finesse des informations récoltées sur une audience donnée grâce à Facebook Insight. Vous découvrirez des centres d’intérêts sur votre cible auxquels vous n’auriez peut être jamais pensé, les blogs, les forums, les pages qu’elle visite. Il sera ensuite bien plus facile de lui parler si vous la connaissez parfaitement.

1. Qu’est-ce qu’un persona?

2. Pourquoi faut-il définir (absolument) ses personas?

3. Quels outils utiliser pour définir ses personas?

4. Facebook Audience Insight, c’est quoi?

5. Comment accéder aux données de Facebook Audience Insight?

6. Comment utiliser Facebook Audience Insight?

7. Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Présentation de l’outil #7 :

Facebook Audience Insight

 

1. Qu’est-ce qu’un persona?

Un persona, ou encore « buyer persona », est la représentation fictive de vos clients et prospects. C’est le portrait robot de la cible que vous souhaitez atteindre, votre client idéal. Il représente un segment de marché.

Il est issu d’études de marché, d’enquêtes, d’interviews, d’avis, de données qualitatives et quantitatives récoltées, interprétées, et compilées.

 

Qu'est-ce qu'un persona, le tuto de C Com'Créa

2. Pourquoi faut-il (absolument) définir des personas?

La première étape de toute stratégie de développement d’un business quel qu’il soit, est la définition des personas.

Bien connaître sa cible permet de tout comprendre : quels produits ou quels services je lance, avec quel message, quels arguments de vente, sur quel canal je communique? Tout commence par l’analyse de ses personas.

Quand vous connaîtrez tout de votre cible, vous ne vous poserez plus de question. Vous saurez exactement comment lui parler, comment résoudre ses problèmes et répondre à ses attentes. Avec une analyse approfondie de vos personas, votre communication vous semblera beaucoup plus simple.

Vous aurez le bon vocabulaire, les bonnes expressions, les sujets de posts, de newsletters, jusqu’à la première phrase à écrire sur votre site internet. Connaître votre persona vous permettra d’être beaucoup plus percutant. Vous saurez sur quel support communiquer en priorité, si c’est votre site internet, Facebook, LinkedIn, les emails..? Il vous suffira de choisir simplement en fonction de là où se trouve votre persona.

comment définir son buyer persona

Et ne tombez pas dans la facilité en affirmant connaître votre persona si vous n’avez jamais rien fait pour l’établir méthodiquement. Il ne s’agit pas uniquement de savoir qu’il a 45 ans et qu’il habite Paris avec un salaire confortable. C’est plus compliqué que ça…

Comme le dit très bien Neil Patel , « Ce n’est pas parce que deux personnes du même sexe et du même âge vivent dans la même ville qu’elles partageront les mêmes centres d’intérêt. » 

3. Quels outils utiliser pour définir ses personas?

Définir ses personas

Commencez par lister vos personas.

Vous définirez un persona principal, celui qui représente environ 80% de votre chiffre d’affaire. Vous concentrerez la plus grande partie de vos efforts sur cette cible.

Puis, vous définirez 2 ou 3 personas secondaires.

Pour chaque persona, vous définirez des caractéristiques socio démographiques. Vous lui donnerez un nom, âge, sexe, situation de famille, niveau de revenu, profession, localisation.

Puis vous définirez ses centres d’intérêtsa journée type? Comment se rend-il au bureau? Quel type d’émissions il regarde, quel podcast il écoute, quels articles/magazines/blogs il lit, combien de temps passe t-il sur internet? Sur quel réseau social est-il, dans quel groupe? Quel hashtag suit-il?

Pour chaque persona, vous identifierez ses principaux « problèmes », ses attentes : « je veux être plus visible sur internet »,  « je veux plus de trafic », « je veux plus de prospects » , « je veux vendre plus », « je veux avoir plus de temps », « je veux maigrir »..

Vous mettrez ensuite en avant ses peurs, ses espoirs, ses obstacles. L’acte d’achat étant majoritairement initié par nos émotions, il est très important de connaître les émotions de votre persona pour pouvoir le comprendre. L’analyse des personas permet de mettre en avant non seulement tous les éléments qui poussent votre cible à réaliser un achat, mais également tous les doutes et toutes les hésitations qu’elle a eus lors de ce cycle d’achat… Quand vous comprendrez ces obstacles à l’acte d’achat, vous pourrez plus facilement les « lever » par des arguments de réassurance : avis clients, certifications, diplômes, taux de notoriété…

Pour en savoir plus sur la définition des personas, vous pouvez lire également une stratégie digitale en 7 étapes pour être visible sur internet. 

Faire une synthèse de son buyer persona selon la méthode de C Com'Créa

Mettre en forme ses personas 

De nombreux outils existent sur internet pour vous aider à mettre en forme vos personas et faire la synthèse de l’ensemble des informations collectées. Je vous recommande

 

Les outils à utiliser pour collecter des données sur ses personas

1.  Votre bon sens et votre connaissance client

 

On commence toujours par établir ses personas avec son bon sens, sa connaissance client, ses retours terrain. Vous et vos équipes avez à disposition beaucoup d’informations en interne sur vos clients. Pour commencer une analyse de persona, il est en général très intéressant de la commencer en interne. La première chose à faire est d’organiser des groupes de travail et de faire le point sur l’ensemble de ses connaissances.

C’est d’ailleurs souvent l’occasion de lever certaines incohérences internes. Il est courant à ce stade, de découvrir que le service marketing, le service commercial et le service financier n’ont pas forcément choisi le même persona principal. L’analyse des personas en interne est une très bonne occasion de se poser, et de réfléchir ensemble à la définition commune de son client prioritaire. Nous sommes à la première étape de votre stratégie marketing.

 

 

2.  Questionnaires qualitatifs

 

Vous pouvez très vite compléter cette première approche qualitative en interrogeant vos clients eux-mêmes, soit via un questionnaire, des entretiens téléphoniques, ou encore des focus groupes (entretiens physiques avec un groupe d’environ 10 personnes).

Deux questions très simples suffisent :

  1. Pourquoi avez-vous acheté ce produit/service?
  2. Quelles étaient vos hésitations éventuelles?

Ces 2 questions très simples, questions ouvertes bien sûr, vous permettront de comprendre beaucoup de choses sur le cycle d’achat de vos clients.

interroger ses clients pour comprendre son buyer persona

3. Approfondir l’analyse sur internet

 

Mais tout cela ne suffira pas pour définir des personas ciblés et efficaces.

Il faudra encore approfondir l’analyse et aller à la pêche aux infos, si vous souhaitez être précis. Cela tombe bien, toutes ces « précisions » peuvent être trouvées sur internet. Il suffit de savoir où les chercher.

Vous avez beaucoup d’outils à votre disposition pour récolter des informations sur vos personas sur internet:

  • Google analytics vous donnera des informations démographiques, géographiques, des centres d’intérêt, les comportements des visiteurs de votre site, les contenus « consommés », les appareils utilisés…
  • Google Search Console vous donnera des informations sur les comportements de vos clients sur la page de recherche, sur leurs intentions de recherche.
  • SemRush, Ubersugest vous permettront d’analyser la concurrence. Vous saurez le comportement de vos personas sur les sites de vos concurrents, les requêtes tapées pour accéder à leurs sites, les pages préférées… Très instructif!
  • Les réseaux sociaux : analysez les posts lus par vos personas, vos posts et ceux de vos concurrents, ceux qui suscitent le plus d’engagement, de réactions, de commentaires. Que disent vos clients quand ils commentent, comment réagissent-ils… Notez bien les verbatims, le vocabulaire qu’ils utilisent pour ensuite le reprendre dans votre communication, et « parler comme eux ».
  • Les blogs, les forums : lisez les commentaires de votre cible, comment réagissent-ils, comment commentent-ils?
  • les logiciels de CRM et d’emailing sont des mines d’informations sur vos buyers personas, les contacts de votre base de données, la fréquence des visites, leurs préférences et comportements, leurs achats effectués, les contenus qui convertissent le plus…
  • Et… il y a un outil particulièrement puissant pour en savoir plus sur les centres d’intérêts de vos personas, c’est Facebook Audience Insight, la gigantesque base de données de Facebook! 

 

Récolter des informations sur internet pour définir ses buyers personas

4. Facebook Audience Insight, c’est quoi?

Une gigantesque base de statistiques

Facebook Audience Insight est un outil gratuit de Facebook qui fournit des informations sur deux groupes de personnes : les personnes connectées à votre Page, et les personnes inscrites sur Facebook. Les statistiques d’audience de Facebook vous donneront une visibilité très large sur les comportements, affinités et habitudes d’une audience.

Facebook récolte ces données auprès des milliards d’utilisateurs à travers le monde inscrits sur son réseau. Ces informations sont récoltées lors de votre activité sur Facebook, mais pas uniquement… Elles sont également récoltées bien au delà de la plateforme.

Il faut savoir que l’écosystème Facebook est un des plus puissants au monde en terme de collecte de données. Facebook, c’est le premier réseau social avec 2,6 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde en 2021 et 39 millions en France. Mais c’est aussi 31 millions sur Messenger en France, 29 millions sur Instagram, sans parler des chiffres collectés par l’audience network de Facebook, la régie publicitaire de Facebook dédiée au web mobile ainsi qu’aux applications. Par cette régie, Facebook vous donne la possibilité d’acheter de la publicité sur d’autres sites web partenaires de Facebook. Des possibilités supplémentaires pour Facebook de collecter de la donnée.

 

Que permet de faire cette base de données d’informations?

Des ciblages publicitaires extrêmement précis, qui prennent en compte des données qui vont bien au delà des données sociodémographiques descriptives telles que l’âge le sexe et le niveau de revenu! Vous pourrez connaître les centres d’intérêt de l’audience recherchée, sa langue, sa situation amoureuse, son niveau de formation, son métier, ses affinités multiculturelles, l’âge de ses enfants, les évènements marquants de sa vie comme sa date d’anniversaire, l’éloignement de sa famille, de sa ville d’origine, son nouvel emploi, ses nouvelles relations, ses déménagements…

Facebook vous offre la possibilité de connaître précisément une audience ciblée, et vous donne accès gratuitement à cette impressionnante base de statistiques.

 

5. Comment accéder aux données de Facebook Audience Insight?

Vous accédez à Facebook Audience Insight via le business manager de Facebook.

Cet outil, le business manager, permet de gérer toutes vos activités marketing Facebook et Instagram à un seul endroit. Vous pouvez créer une page Facebook, un compte Instagram, une audience, un catalogue produit, gérer et contrôler vos comptes et suivre vos publicités. Si vous n’avez pas encore de compte, il vous suffit de le créer en suivant les instructions de Facebook.

Dans le gestionnaire de publicité, vous accédez à la rubrique Audience Insights  dans Autres outils/ Gestionnaires de publicité / Analyse et rapport / Audience Insight (à ne pas confondre avec « Audience » dans la rubrique Promouvoir, qui est l’outil pour créer les audiences de Facebook).

 

Accéder à Facebook audience insights depuis le gestionnaire de publicité
Où trouver Facebook Audience insights?
Comment accéder à Facebook Audience Insights?

6. Comment utiliser Facebook Audience Insight?

Pour commencer votre analyse, Facebook vous suggère 2 types d’audiences :

  • Tous les utilisateurs de Facebook
  • Les membres de votre page

Choisissez tous les membres Facebook si vous voulez connaître la taille de votre marché et compléter la définition de vos personas.

Choisir tous les utilisateurs de Facebook dans Audience Insights

Vous accédez aux statistiques de Facebook. Vous avez une colonne de filtres sur la gauche et les données statistiques sur la droite. Sur cet exemple, nous apprenons qu’il y a 30 à 35 milllions de personnes en France sur Facebook de 18 ans et plus, et qu’il y a 52% de Femmes et 48% d’hommes.

Comment lire les statistiques d'audience de Facebook

Les filtres de Facebook insights (colonne de gauche)

Grâce à l’utilisation des filtres, vous pourrez définir votre cible marketing selon plusieurs critères que Facebook met à votre disposition :

  • les critères sociodémographiques
  • la localisation
  • les centres d’intérêts
  • les personnes connectées à votre page
  • la langue
  • la situation amoureuse
  • la scolarité
  • l’emploi
  • les affinités multi-cuturelles
  • le nombre d’enfants
  • les évènements marquants type anniversaire, nouvel emploi etc…
Comment choisir les filtres de Facebook Audience Insights

Les données récoltées de Facebook insights (colonne de droite)

En fonction de la définition des filtres choisis dans la colonne de gauche, vous obtiendrez des résultats et données chiffrés dans la colonne de droite, selon 4 onglets :

  • Les données démographiques : âge, genre, situation amoureuse, niveau d’enseignement, poste.
  • Les mentions J’aime une page : données très intéressantes pour découvrir les centres d’intérêts de la population que vous analysez. Vous obtenez par catégories des informations très précises des sites, des pages de blog, des pages qu’aime votre cible. Plus la population analysée est ciblée, plus les informations recueillies seront pertinentes.
  • Le lieu : principales villes, pays et langues.
  • L’activité sur Facebook : la fréquence de l’activité, l’appareil utilisé. 
Analyser les données de Facebook Insight

Comment utiliser ces données?

Ces informations vous permettront 

  • de mieux estimer la taille de votre marché cible.
  • d’avoir des informations concrètes sur les centres d’intérêts de votre cible et d’optimiser au maximum la connaissance de votre marché : quel blog, quel site, quelle page suit votre cible? 
  • d’avoir une connaissance précise des personnes qui se rendent sur votre page.
  • de définir des tendances d’achat pour augmenter vos ventes.

Prenons un exemple…

Vous souhaitez mieux connaître votre cible, ses centres d’intérêts, ce qu’elle lit, les blogs, les sites, les pages qu’elle aime. Regardons ensemble comment chercher cette information sur Facebook insight.

Une méthode d’utilisation intéressante de Facebook Audience Insight est de cibler les pages de vos concurrents. Cela est possible si la page concurrente a une taille suffisamment importante. Vous mettez le nom de la page dans les centres d’intérêts et vous observez. 

Dans mon cas, je cherche des informations sur ma cible entrepreneurs intéressée par le marketing digital. La page Webmarketing & co’m est l’une des plus connues et des plus influentes sur ce secteur. Elle apparaît dans les centres d’intérêt de Facebook Insights.

Analyser les pages de ses concurrents dans Facebook Audience Insights
Comment cibler une page concurrente avec Facebook?

On observe que la page de Webmarketing & co’m représente 25 à 30 000 personnes, davantages des femmes que des hommes, et principalement des jeunes de 25-34 ans. Mon positionnement étant davantage les plus de 40 ans, regardons de plus près ce qu’il se passe si on rajoute 40 et plus dans le filtre  « Âge ».

 

Cibler une audience de plus de 40 ans avec les statistiques de Facebook

L’audience est plus réduite, mais également plus ciblée. Nous ne sommes plus que sur 7 à 8000 personnes. Il y a toujours un peu plus de femmes que d’hommes (54% contre 48%).

Pour vérifier si l’audience est qualitative, il suffit de regarder la cohérences des résultats obtenus. En observant la rubrique « Mentions J’aime une Page », on peut tout de suite voir que les résultats obtenus sont cohérents et que l’audience est très qualitative. Toutes les données obtenues sont bien en lien avec le webmarketing.

Il peut arriver que certaines pages ne donnent pas d’informations pertinentes. Mais dans le cas de la page Webmarketing & co’m, les résultats sont particulièrement intéressants.

 

Comprendre les centres d'intérêt d'une audience avec Facebook audience insight

On obtient des sites intéressants, des blogs, des pages qui nous donnent déjà de nombreuses informations sur les centres d’intérêts de notre cible. On observe une forte affinité pour les sites abondance.com et WebRankinginfo, sites sur le référencement naturel SEO. On en déduit que la cible analysée est vraisemblablement préoccupée par les performances de son site internet, et qu’elle apprécie certainement les conseils pour améliorer son trafic.

On découvre que notre cible est présente sur les blogs le ptidigital ou le Journal du Net. On pourrait alors imaginer des partenariats ou des propositions d’articles invités sur ces blogs fréquemment consultés par cette cible.

On obtient également des noms d’entrepreneurs ou de personnes influentes qui intéressent notre audience comme Isabelle Mathieu, Leandro Lozahic ou encore Sébastien Night. Il serait intéressant de regarder de plus prêt ce qu’ils proposent, afin de comprendre ce qui intéresse ma cible : les contenus, le style, le ton utilisé, l’offre… Et pourquoi ne pas les contacter et leur proposer une interview dans un article de blog? Il y a fort à parier que cet article intéressera notre cible!

On obtient également des noms d’entrepreneurs comme Matthias Mazur, Danilo Duchesnes et Clément Pellerin, qui proposent tous les trois des formations, et spécifiquement sur les réseaux sociaux pour les deux derniers. On peut en déduire que notre audience aime bien apprendre, et cherche à se former. Peut-être serait-il alors intéressant de renforcer mon offre de formation? Il y a en tous les cas, une demande apparente de cette cible.

 

Les mentions j'aime une page de Facebook audience insights

On voit également que la cible analysée est davantage mariée par rapport à la moyenne des personnes sur facebook (+48% fois plus que la moyenne). Elle a un niveau d’étude également bien supérieur à la moyenne et donc certainement un pouvoir d’achat plus élevé.

 

le niveau d'étude dans les statistiques d'audience de facebook

Elle consulte depuis un ordinateur plus que la moyenne, et depuis un mobile moins que la moyenne. Cette information est très intéressante pour le choix des formats de publications à proposer.

 

les appareils utilisés dans les statistiques d'audience de facebook

Enfin, nous savons qu’elle est davantage présente dans les grandes villes comme Paris, île de France, région Rhône-Alpes.

 

les localisations dans les statistiques d'audience de facebook

En quelques minutes, grâce aux statistiques de Facebook, nous avons récolté des informations très intéressantes sur le persona de plus de 40 ans qui aime la page Webmarketing & co’m. On sait qu’il y a un peu plus de femmes que d’hommes, qu’il habite les grandes capitales, qu’il a un niveau d’éducation et des revenus élevés, qu’il aime se former et qu’il est préoccupé vraisemblablement par les questions de trafic, de référencement SEO et de communication sur les réseaux sociaux. Nous connaissons également les entrepreneurs influents qu’il suit et qui l’intéressent.

On peut évidement pousser encore et encore l’analyse, rajouter et retirer des filtres, creuser les informations des autres pages likées, regarder les suggestions de pages que fera Facebook sur ces pages likées… Si vous utilisez bien le potentiel de cet outil, vous trouverez des pépites, des sites, des blogs qui intéressent votre cible, auxquels vous n’auriez peut être jamais pensé avant… Cet outil est tellement puissant que l’analyse peut être infinie!

 

7. Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Un marketing digital ciblé est la clé de la réussite sur internet.

Si vous parlez à un cible trop large, ‘les entrepreneurs de 45 ans qui habitent Paris’, vous ne parlez à personne. Le secret est de creuser, fouiller, récolter un maximum d’informations sur les centres d’intérêts de votre cible pour en déduire ses problèmes, ses attentes, ses préoccupations. Quand vous avez enfin compris ce qu’attend réellement votre cible, vous avez fait la plus grande partie du chemin en terme de stratégie marketing.

Facebook Audience Insight permet cela. En vous offrant toutes ces informations précises sur votre audience, votre message sera bien plus percutant, visible et entendu.

 

En résumé, en utilisant Facebook Audience Insight, vous apprendrez beaucoup sur vos clients, sur ce qui les intéresse, et les préoccupe. Votre message et votre offre seront plus percutants et mieux compris par votre cible. Votre visibilité sera forcément améliorée. 

Par contre, il est évident que la définition de vos personas ne doit pas être figée dans le marbre. Votre persona évolue, grandit, change, se renouvelle. Une analyse régulière des statistiques de Facebook vous alertera sur les tendances et les évolutions de la consommation. N’hésitez pas à y faire un tour régulièrement pour adapter votre stratégie et votre message si besoin. 

Si vous souhaitez définir vos personas, je propose des accompagnements sur-mesure en fonction de vos besoins. Cela peut être sous la forme de formations, workshop, atelier de travail en équipe ou en individuel. N’hésitez pas à me contacter en cliquant sur le lien juste en dessous, ou en mettant un message dans les commentaires.  

A très vite avec un nouvel outil de la Web Box pour optimiser votre visibilité sur le web !:)

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 3

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

Tip#6 : Google Search Console, le guide complet pour les débutants

Tip#6 : Google Search Console, le guide complet pour les débutants

Si vous êtes propriétaire de site internet, vous ne pouvez pas passer à côté de cet outil gratuit de Google : la Search Console. C’est l’outil qui va vous permettre de communiquer directement avec Google et de comprendre ce qu’il se passe lorsque ses petits robots passent sur votre site!

Cet outil est certes indispensable pour votre webmaster, mais pas que… Tout chef d’entreprise qui souhaite en savoir plus sur le comportement de ses clients doit pouvoir interpréter les données de la Search Console.

En vous penchant sur les statistiques de la Search Console, vous comprendrez ce qui intéresse les internautes, pourquoi certains de vos contenus n’arrivent pas en première page, comment les optimiser pour vous démarquer de vos concurrents, quelles erreurs corriger sur votre site, qui parle de vous etc…

Dans ce guide complet pour les débutants, découvrez comment installer Google Search Console, comment l’utiliser, et comment vous faire aimer de Google pour arriver sur sa première page! 

1. Un seul objectif : être sur la première page de Google

2. Qu’est-ce que Google Search Console?

3. Quelle est la différence avec Google Analytics?

4. Comment s’inscrire sur Google Search Console?

5. Découvrir l’interface de Google Search Console

5.1. La performance

5.2. La couverture

5.3. Les sitemaps

5.4. L’ergonomie mobile

5.5. Les liens

6. Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Présentation de l’outil #6 :

Google Search Console

 

1. Un seul Objectif : être sur la première page de Google

La première page de Google représente à elle seule plus de 91% des clics de recherche, la deuxième page à peine moins de 5%. Si votre site web n’est pas sur la première page de Google, considérez qu’il est invisible…

Google met à disposition l’outil  Google Search Console pour que tous les propriétaires de site puissent améliorer leur position sur son moteur de recherche. Si vous souhaitez que Google vous aime, utilisez son outil! Grâce aux statistiques de la Search Console, vous comprendrez vos performances, votre couverture d’indexation, votre compatibilité mobile, votre popularité… Et vous pourrez faire ensuite vos corrections!

2. Qu’est-ce que Google Search Console?

Google Search Console est un outil gratuit de Google qui permet aux propriétaires de site internet de communiquer avec lui. Il vous délivre des statistiques sur vos performances, votre indexation, vos mots clés, vos liens… Il vous montre toutes les erreurs qu’il trouve lorsque ses petits robots explorent votre site.  Vous comprendrez comment votre site est référencé, ses positions, et l’évolution de ses positions.

3. Quelle est la différence avec Google Analytics?

Google Search Console est bien différent de Google Analytics, même si ces 2 outils de Google peuvent donner des informations complémentaires.

Google Analytics vous donnera des informations et des statistiques principalement sur le comportement des visiteurs qui sont déjà sur votre site, comment ils se comportent sur votre site, le temps qu’ils y passent etc… Google Search Console vous donnera des informations sur le comportement des internautes sur les pages des résultats de recherches (pages SERP, Search Engine Result Page) : combien ont vu le lien de votre site, combien ont cliqué sur le lien, à quelle position arrive votre site sur la page SERP etc… C’est un peu « le Google Analytics des pages SERP! »

Si vous souhaitez plus d’informations sur Google Analytics et son utilisation, vous pouvez également lire Tuto Google Analytics, les 5 indicateurs pour mieux comprendre vos clients. 

 

4. Comment s’inscrire sur Google Search Console? 

Connecter Google Search Console à son site

Tous les propriétaires de site internet peuvent connecter leur site avec un compte Google Search Console, en ligne, gratuitement, en quelques clics!

Il suffit simplement d’avoir un compte Google. Vous vous connectez à votre compte Google.
Si vous n’en avez pas, il vous suffit de le créer.

Sur le site de Google Search Console, vous avez 2 possibilités :

  • entrer votre domaine : exemple.com (solution la plus complète qui vous permettra de suivre votre site dans son ensemble)
  • ou entrer le préfixe de l’url : https://www.exemple.com (solution plus restreinte qui vous permettra de suivre uniquement la page spécifiée).

Je vous recommande d’entrer votre nom de domaine tout seul (sans https, www...).

connecter son site à la search console de Google avec le tuto de C Com'Créa

Valider la propriété

Google a besoin de vérifier que vous êtes bien le propriétaire du site. Pour cela, vous devez valider votre domaine via l’enregistrement DNS, je vous conseille de suivre les recommandations données par Google, ou de vous rapprocher de votre hébergeur ou de votre webmaster.

Si vous avez choisi « le préfixe de l’url » et non « le domaine », Google vous propose plusieurs méthodes de validation de propriété : le fichier HTML ou la balise meta. Il existe beaucoup de tutos simples sur internet qui expliquent comment procéder, sinon rapprochez-vous de votre webmaster.

Il faut en général quelques heures pour obtenir la validation de propriété pour que Google Search Console soit autorisé à recueillir des données.

Une fois le site validé, quelle que soit la méthode choisie, vous pourrez accéder à l’interface de Google Search Console. Il faudra cependant attendre un peu avant de voir apparaître les premières informations, Google Search Console ne commence à collecter des données sur votre site qu’une fois installé, tout comme Google Analytics.

validation de propriété pour l'inscription de son site à Google Search Console

5. Découvrir l’interface de Google Search Console 

L’interface de Google Search Console

Ça y est, votre site est connecté et Google Search Console commence à récolter des données précieuses qui vous permettront d’améliorer votre référencement.

Le tableau de bord « Vue d’ensemble » que propose Google Search Console se décompose en 3 parties : Performances, Couverture et Améliorations. Le menu sur la gauche permet d’aller plus dans le détail de ces 3 grands axes.

Google Search Console est un outil extrêmement complet qui permet de faire beaucoup d’analyses et de corrections. Nous nous concentrerons dans cet article sur les 5 indicateurs suivants, très importants pour optimiser la visibilité de son site sur internet.

  • la performance
  • la couverture
  • les sitemaps
  • l’ergonomie mobile
  • les liens
Description de l'interface de Google Search Console

5.1. La performance

Le rapport de Performance permet de voir les clics vers votre site depuis le moteur de recherche Google sur les 90 derniers jours. La Search Console prend en compte uniquement le référencement naturel sur Google, pas vos autres sources de trafic.

Comment ouvrir le rapport de performance de Google Search Console

Les indicateurs de Performance

Si vous cliquez sur « Ouvrir le rapport », vous aurez accès à 4 nouvelles informations très importantes pour comprendre le classement de votre site :

  • Le nombre total de clic : le nombre de fois où un internaute a cliqué sur le lien de votre site depuis la page de recherche de Google.
  • Le nombre total d’impressions : le nombre de fois où un internaute a vu apparaître le lien vers votre site sur la page de recherche de Google.
  • Le CTR moyen : le taux de clic moyen (CTR : click-through rate), c’est le pourcentage de fois où un internaute a cliqué sur le lien vers votre site après qu’il soit apparu dans ses résultats de recherche.
  • La position moyenne : la position de votre site sur les pages de recherche. La première page de résultats de recherche comprend 10 réponses, si vous êtes en position 11, vous êtes sur la deuxième page.

En cliquant sur l’un ou l’autre de ces indicateurs, vous pouvez les faire apparaître, ou disparaître, une couleur différente apparaît pour chaque indicateur. Vous pouvez analyser par exemple uniquement le nombre total de clics ou l’évolution de la position moyenne.

Le nombre total de clics du rapport de Performance de Google Search Console
Les différents indicateurs du rapport de Performance de Google Search Console

Vous obtenez un rapport plus détaillé par requête, par page, par pays, par appareil dans un tableau juste en dessous des graphes. En cliquant sur les intitulés des colonnes « Clics », « Impressions », « CTR » ou « Position », vous pouvez classer les résultats par ordre croissant ou décroissant.

Il est intéressant par exemple d’aller rechercher les url pour lesquelles vous arrivez en position supérieur à 11. Ce sont les liens qui n’apparaîtront que sur la deuxième page des résultats de recherche. Vous pouvez alors les optimiser, rajouter des mots clés, travailler le contenu pour tenter de les faire revenir sur la première page SERP. Sachant que plus de 90% des internautes n’iront pas sur la deuxième page, il y a un vrai enjeu à apparaître sur la première page.

Le rapport de Performance détaillé selon les indicateurs

Vous pouvez également analyser les requêtes pour lesquelles vous obtenez un grand nombre d’impressions mais un faible taux de clic (CTR inférieur à 5%), ou un taux de clic qui diminue.

Cela veut probablement dire que vos metatittles et vos metadescriptions (les titres de vos pages et textes qui apparaissent sur les résultats de recherche Google) ne sont pas assez convaincants et n’incitent pas suffisamment l’internaute à cliquer dessus pour aller sur votre site. Pour revoir et corriger vos metadonnées, vous pouvez lire mon article sur le SEO, il y a toute une partie sur les metadonnées : Le SEO tu optimiseras, l’ami de Google tu seras.

Petite astuce pour faciliter vos analyses : Search Analytics for Sheets

Vous souhaitez par exemple connaître les performances des requêtes croisées avec les pages de votre site. En 2 mots, vous voulez savoir comment faire une analyse conjointe du trafic de votre site entre les mots clés (requêtes) et les pages : savoir quelle page de votre site, avec quel mot clé, a attiré tel trafic. 

Pour cela, il vous suffit d’aller dans Google Sheet, d’ouvrir une nouvelle feuille de calcul et de rajouter un add-on Search Analytics for Sheets. Pour cela, vous allez dans Modules complémentaires > Télécharger des Modules complémentaires.

 

module-complementaire-googlesheet
gsuite-marketplace-search-analytics-for-sheeets

Vous sélectionnez le compte à partir duquel vous voulez extraire les données, et vous autorisez l’accès aux données par Search Analytics for Sheets. 

Une fois l’add-on installé sur votre Google Sheet, vous pouvez commencer à l’utiliser. Vous retournez dans Modules Complémentaires > Search Analytics for Sheets > Open Slidebar et vous remplissez la petite fenêtre qui s’ouvre sur la droite de votre écran comme suit.  

texte open slidebar google search console
  • Verified Site : la propriété à partir de laquelle extraire les données.
  • Date range : la période pour laquelle extraire les données, par exemple les 3 derniers mois. 
  • Search Type : laissez cette case par défaut
  • Group By : ce sont les données à extraire. Choisir Query (les requêtes) et Page (les pages).
  • Aggregation Type : laissez cette case par défaut
  • Rows returned : mettez Everything
  • Results Sheets : Sélectionnez Feuille 1 Enfin cliquez sur Request data.

Vous obtenez un tableau avec toutes les requêtes, croisées avec les url des pages du site, pour toutes les données de performance : le nombre de clics, le nombre d’impression, le taux de clics et la position moyenne. Vous avez alors les performances par url de pages et par mots clés sur un même tableau. Très pratique pour une analyse croisée qui vous fera gagner beaucoup de temps! 

Maintenant que vous avez les données, vous devez analyser les chiffres! Vous pouvez par exemple vous concentrer sur les requêtes (mots clés) qui permettent de positionner votre site entre la 6ème et la 20ème place. Ces requêtes sont un potentiel intéressant pour votre site. Grâce au tableau croisé de Google Sheet, vous saurez en un seul coup d’oeil quelles url associées (pages de votre site) il faudra optimiser pour les faire remonter dans le ranking.

Modifier les dates

Autre astuce intéressante qu’offre Google Search Console : la possibilité de faire des analyses dans le temps, en modifiant les dates. Et vous pouvez comparer des plages de dates entre elles pour suivre l’évolution de vos indicateurs.

La comparaison selon les dates des performances d'un site avec Google Search Console
Comment comparer deux périodes en terme de performance dans Google Search Console

Vérifier le référencement mobile

Pour Google, il est très important que votre site obtienne un bon référencement mobile. C’est un critère important pour le référencement global de votre site. Vous avez une possibilité de vérifier les performances selon les appareils sur Google Search Console.

Les performances selon les appareils utilisés dans la Google Search Console

Vérifier le référencement image, vidéo, actualités

Vous avez également la possibilité de vérifier votre référencement selon le type de recherche : image, vidéo, actualités.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance du référencement image pour un site. Bien remplir toutes les balises « alt » image de chacune de vos images avec vos mots clés, et vous serez bien positionné dans Google image. J’explique comment remplir les balises alt image dans mon article sur le SEO, n’hésitez pas à vous y référer.

L'analyse de performances par type de recherche dans Google Search Console

5.2. La couverture

Le rapport de couverture permet de visionner les erreurs et problèmes détectés par Google sur l’ensemble du site (à la différence de « l’inspection de l’url » qui donne des informations pour une page précise).

Le rapport de couverture d'indexation sur Google Search Console

Les indicateurs de couverture d’indexation

Lorsque vous ouvrez le rapport de couverture, la Search Console vous indique

  • le nombre d’erreurs détectées.
  • le nombre d’url jugées « valides », qui peuvent être indexées par Google.
  • le nombre d’url exclues, qui ne sont pas indexées par Google.
Le rapport de couverture selon les différents indicateurs dans Google Search Console

Le tableau détaillé en dessous du graphe vous indique précisément les url qui posent problèmes, et pourquoi. 

Il y a plusieurs raisons qui pousse Google à ne pas indexer une page :

  • Vous lui avez demandé de ne pas l’indexer : en renseignant une balise « no index » ou en rajoutant une instruction dans le fichier robots.txt du site, ce qui empêche Google d’accéder à la page. Par exemple, vous pouvez demander de ne pas indexer les pages légales comme les mentions légales, la politique de confidentialité ou les conditions générales de vente. Ces pages ne sont pas stratégiques pour vous et gaspillent votre « budget crawl ». Les robots de Google ne passent pas beaucoup de temps sur votre site lors de leur visite, vaut mieux qu’ils lisent des pages stratégiques pour vous. 
  • des erreurs 404 (liens brisés, pages introuvables),
  • un problème d’hébergeur,
  • un serveur trop lent au moment de l’indexation,
  • des pages doublons…

Ce rapport vous permet de surveiller ces éventuels problèmes, et de les corriger. 

Le rapport détaillé de couverture dans Google Search Console

Inspection de l’url

Avec le menu inspection de l’url, vous pouvez demander à Google d’indexer une page en particulier. Par exemple, vous avez modifié une page et vous souhaitez demander à Google une prise en compte de ces changements sans attendre la prochaine visite des robots sur votre site. Les moteurs de recherche peuvent mettre beaucoup de temps à prendre en compte un changement apporté à une page, ou à détecter une nouvelle page publiée sur le site. Vous pouvez accélérer votre demande d’indexation en cliquant sur « Demander une indexation ».

5.3. Les Sitemaps

Qu’est-ce qu’un sitemap?

Un sitemap est un fichier .xml qui va lister toutes les url de votre site que vous souhaitez que Google indexe. Ce fichier que vous envoyez à Google va lui donner l’arborescence de votre site. Ce plan de site va aider les moteurs de recherche à obtenir plus rapidement les informations sur la structure de votre contenu.

L’intérêt? Moins les robots passent de temps sur votre site et mieux c’est pour Google. Plus vous leur faciliterez la tâche, plus Google vous appréciera 🙂

 

Créer un sitemap

Créer un tel fichier vous permettra de vous assurer qu’aucune page importante de votre site ne reste en dehors des index de Google. Pour créer un sitemap, vous pouvez utiliser des plugins comme Yoast SEO, Google XML Sitemaps, all in One SEO Pack.

Une fois votre sitemap créé, vous pouvez le soumettre aux moteurs de recherche via Google Search Console, en renseignant l’url du sitemap créé.

Pour soumettre votre sitemap dans la Search Console, dans le champ de texte à côté de votre domaine, saisissez sitemap.xml (ccomcrea.com/sitemap.xml).

Pour consulter votre sitemap XML, il suffit de taper dans votre navigateur: votresite.fr/sitemap_index.xml.

envoyer un sitemap via la Google Search Console pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa
comment soumettre un sitemap dans la search console

Contrôler votre couverture d’indexation grâce au sitemap

Vous pouvez ainsi contrôler si il y a des décalages entre le nombre d’url que contient votre site et le nombre de pages réellement indexées. 

Une fois que votre sitemap a été pris en compte par Google, vous pouvez le visualiser et cliquer dessus.
  • Si il y a moins de pages indexées que de pages réelles sur votre site, il y a peut être des problèmes d’accès au contenu qu’il faut corriger. Google a peut être jugé certaines pages non pertinentes et ne les a pas incluses dans son index. Il faudrait répertorier ces pages non pertinentes, optimiser leur contenu, ou les supprimer.
  • Si en revanche il y a beaucoup plus de pages indexées que de pages sur votre site, cela veut dire qu’il peut y avoir des pages indexées inutilement comme les pages catégories, les pages filtres qui listent ou classent les produits. Il faut également corriger ces erreurs en rajoutant une balise « no index » à ces pages, car cela permettra aux moteurs de recherche de se concentrer sur les pages réellement stratégiques pour vous, et ne pas gaspiller votre précieux budget de crawl sur ces pages moins stratégiques.

Petite astuce pour vérifier l’indexation de vos pages par Google : « site : exemple.com »

Vous tapez dans la barre de recherche « site : votre nom de domaine » afin d’obtenir toutes les recherches associées à ce nom de domaine. Si vous n’avez pas le nombre de pages de votre site, alors peut être que votre sitemap n’est pas complet, et qu’il manque quelques pages importantes qui n’ont pas été prises en compte lors du dernier passage des robots de Google. Il serait alors peut être intéressant de lui renvoyer un nouveau sitemap actualisé afin de forcer l’indexation.

Astuce pour connaître le nombre de pages indexées d'un nom de domaine dans Google

5.4. Ergonomie Mobile

Le rapport d'améliorations sur Google Search Console

Grâce au menu « Ergonomie mobile », Google vous permet de vérifier le confort d’utilisation mobile pour l’internaute sur votre site. Et on sait l’importance d’une utilisation mobile ergonomique pour un bon référencement.

Il peut y avoir plusieurs erreurs d’ergonomie détectées comme les contenus plus larges que l’écran, des éléments cliquables trop rapprochés, du texte illisible ou trop petit… Une fois ces erreurs détectées par la Search Console, vous cliquez dessus pour obtenir plus d’informations. Vous connaissez ainsi l’url de la page exacte qui pose problème et vous pouvez la corriger.  Une fois l’erreur corrigée, vous pouvez « valider la correction » pour informer Google des modifications.

Le rapport d'ergonomie mobile dans Google Search Console

5.5. Les liens

Grâce au rapport de liens de la Seach Console, vous pouvez connaître l’ensemble des liens internes de votre site (liens créés entre 2 pages d’un même site), et l’ensemble des liens externes (liens d’autres sites qui pointent vers votre site).

Ce menu est très important pour surveiller l’autorité de votre site, sa popularité, combien de sites parlent de vous… Il vous permettra d’identifier vos pages les plus importantes, celles qui reçoivent le plus de liens.

 

Le rapport détaillé des liens externes dans Google Search Console

Ce rapport vous permettra également d’avoir une vision de votre maillage interne et de mettre en place votre stratégie de linking interne. Un article qui reçoit beaucoup de liens aura de l’importance pour Google. En revanche, une page qui ne reçoit aucun lien devra être optimisée. Faut-il la garder? Représente t-elle un intérêt pour votre site?

 

Le rapport détaillé des liens internes dans Google Search Console

6. Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Cet outil est un moyen direct de communiquer avec Google. Si vous souhaitez que Google indexe vos pages, qu’il mette en avant votre site et vous hisse aux premiers rangs, vous ne pourrez pas vous passer de ses « conseils ».

Il vous permettra tout d’abord d’améliorer vos performances sur la page de recherche SERP, de comprendre votre classement et de l’optimiser. En vous donnant des informations sur votre taux de clics, le nombre d’impressions par url, vous pourrez directement agir sur chacune des pages qui posent problèmes. 

Avec les informations sur les requêtes, vous comprendrez ce qu’attend un internaute de vous, quel mot clé est associé à votre site, comment il vous trouve… 

Il vous permet également de corriger les bugs, les erreurs d’indexation, tout ce qui freine ou empêche les robots de parcourir votre site, les pages orphelines, isolées, qu’il faut optimiser, les contenus dupliqués qu’il faut supprimer. Il vous permet d’avoir un site plus efficace, plus pertinent, et donc plus facilement indexable et reconnu par les moteurs de recherche. 

 

En résumé, cet outil Google Search Console est incontournable pour améliorer votre visibilité sur le web. Sans une analyse et un audit régulier via la Search Console, vous ne pourrez pas travailler correctement votre référencement SEO. 

Or, on sait qu’optimiser son référencement naturel est un travail de longue haleine, qu’il faut faire constamment. Sans les corrections techniques, l’optimisation des contenus, et le suivi des backlinks (liens externes qui pointent vers votre site), vous n’aurez pas de bons résultats SEO. Je vous conseille de faire un tour régulièrement sur la Search Console pour valider que tout est bien en place sur votre site.

Si vous avez besoin d’aide pour optimiser le référencement naturel de votre site, laissez moi un message dans les commentaires, ou contactez moi en cliquant sur le lien ci-dessous, je serai ravie de vous aider.

A très vite avec un nouvel outil de la Web Box pour optimiser votre visibilité sur le web !:)

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 5

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

Tip#5 : Comment améliorer son référencement local avec Google My Business?

Tip#5 : Comment améliorer son référencement local avec Google My Business?

En 2021, le référencement sera de plus en plus local!

La situation actuelle depuis le confinement pousse les internautes à se tourner davantage vers des entreprises locales, et Google l’a bien compris. Déjà en 2020, 65% des recherches sur internet sont axées sur la recherche locale. Et ce chiffre ne devrait qu’augmenter en 2021…

L’objectif premier de Google est d’apporter une réponse pertinente à la requête formulée par l’internaute. Google a donc besoin plus que jamais de mettre en avant les entreprises locales. Pour faire partie du référencement local de Google et de son référencement Google Maps, Google a mis en place un outil très efficace : Google My Business, que je vous présente aujourd’hui. 

En vous inscrivant dans les annuaires de Google et de Google Maps, votre établissement pourra rapidement remonter sur la première page de Google, et ce, même si vous n’avez pas encore de site internet. Un beau coup de pouce offert par Google dont il faut absolument profiter.

Présentation de l’outil #5 :

Google My Business

 

Pourquoi faut-il améliorer son référencement Google?

Les parts de marché des moteurs de recherche en 2020

Tout simplement parce que Google est encore le maître incontesté des moteurs de recherche dans le monde entier, récoltant près de 93% des parts de marché au niveau mondial. (Source : StatCounter – infographie WebRankInfo – Déc 2020).

Plaire à Google n’est donc pas à prendre à la légère!

…Et pourquoi faut-il être en première page?

La première page de Google représente à elle seule plus de 91% des clics de recherche, et la deuxième page à peine moins de 5%. Si votre site web n’est pas sur la première page de Google, considérez qu’il est invisible…

Et ce n’est pas tout… Il ne suffit pas d’être sur la première page, pour que l’internaute clique sur le lien qui mène à votre site. Il faut également apparaître parmi les 3 premiers résultats. Sur une page SERP de Google (Search Engine Result Page), vous obtenez 10 résultats lorsque vous lancez une recherche. Les 3 premiers résultats représentent près de 75% des taux de clics (CTR : click-through rate). Source Backlinko.

Je vous présente aujourd’hui un moyen de remonter rapidement sur ces places très convoitées : une inscription à Google My Business.

Il faut savoir que même si Google est international, son algorithme est basé sur la géolocalisation. Cela veut dire simplement que Google proposera à l’internaute des résultats de recherche en fonction de l’endroit où il se trouve. Être présent dans l’annuaire local de Google est donc devenu incontournable en 2021 si l’on souhaite être sur la première page.

Les 3 premiers résultats de recherche d'une page SERP Google

Que propose Google My Business?

Google My Business est un annuaire gratuit dans lequel vous pouvez créer une fiche entreprise qui vous permettra de promouvoir votre établissement en le référençant dans les résultats de recherche de Google et Google Maps.

Cette fiche vous positionnera plus facilement dans les recherches de votre zone géographique, et vous donnera rapidement plus de chance de remonter en haut des résultats de recherche. Si l’internaute se trouve à proximité de votre établissement, vous pourrez remonter dans les premiers résultats de recherche.

s'inscrire sur Google my business pour optimiser le référencement SEO de son site par c com'créa

Comment s’inscrire sur Google My Business? 

Créer sa fiche Google My Business

Tous les professionnels peuvent créer leur fiche Google My Business en ligne, gratuitement, en quelques clics!

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir un site internet pour vous inscrire sur Google My Business, et donc pour être présent sur Google. Il vous suffit simplement d’avoir un compte Google. Et depuis le confinement, même les professionnels ne disposant pas d’un établissement physique peuvent se créer une fiche Google My Business en indiquant les adresses sur lesquelles ils effectuent des livraisons.

Vous vous connectez à votre compte Google. Si vous n’en avez pas, il vous suffit de le créer.

 

comment s'inscrire sur Google My Business avec C Com'Créa
Créer son compte sur Google My Business avec C Com'Créa

Ajouter son établissement

Vous saisissez le nom de votre établissement et vous suivez les instructions de Google, étapes après étapes.

Il peut arriver que votre établissement soit déjà renseigné, et que Google ait déjà créé une fiche pour vous, sans que vous l’ayez demandé. C’est le cas par exemple si des clients ont déjà déclaré être sur le lieu de votre établissement ou si Google s’est alimenté d’informations provenant d’autres annuaires. Vous pouvez dans ce cas là suivre une procédure pour récupérer l’accès à cette fiche.

Si votre établissement ne dispose pas encore de fiche, Google vous demandera plus d’informations : votre catégorie d’activité, votre adresse physique, votre position géographique etc…

Google vous demandera enfin de prouver que vous êtes bien le gestionnaire de l’établissement. Google vous enverra un code de validation soit par courrier postal, soit par téléphone, soit par email, en fonction de la situation.

 

Comment ajouter un établissement sur Google My business

Optimiser sa fiche Google My Business 

Optimiser sa fiche Google My Business

Ça y est, vous êtes inscrit! Maintenant il s’agit d’optimiser votre fiche! Remplissez le maximum d’informations sur votre établissement. Plus votre fiche sera complète, plus vous inspirerez confiance à l’internaute et plus Google appréciera.

  • Vous pouvez remplir immédiatement les aspects de votre profil sans rien oublier : nom, adresse, téléphone, site internet (si vous en avez un), horaires, et l’url pour commander dans votre établissement.

 

  • Concernant la section Catégories, dans la partie Infos : la sélection de la catégorie de votre entreprise est importante pour le classement des recherches locales pertinentes. Vous pouvez choisir une catégorie principale et rajouter des catégories d’activités secondaires, si elles sont cohérentes avec votre activité. Votre catégorie principale doit refléter ce qui est le plus important pour votre entreprise. Le choix des catégories secondaires vous permettra de vous distinguer par rapport à la concurrence. C’est l’occasion de fournir des informations supplémentaires sur ce que propose votre entreprise. Sachez également que Google a le droit de vérifier et de refuser vos modifications.

 

  •  Remplissez également les attributs : Une fois que vous avez choisi vos catégories, Google vous donnera la possibilité de remplir des attributs. N’hésitez pas à cocher des attributs qui donneront encore plus de détails à Google sur votre activité. Ce sont en général des fonctionnalités spéciales recherchées par les internautes comme livraison, click & collect…

 

  • Renseignez vos produits et vos services. Pour chacune de vos fiches produits et de vos fiches services, renseignez en détail le texte descriptif des produits, ainsi que le texte descriptif des services, toujours dans l’optique d’insérer des mots clés en lien avec votre activité. 

 

  • Complétez minutieusement le descriptif de votre établissement, en insérant des mots clés sur lesquels vous avez envie que l’on vous trouve. Vous disposez de 750 caractères, mettez les informations clés dans les 250 premiers caractères. Utilisez cet espace pour parler de ce qui vous distingue de vos concurrents, et ce que les clients apprécient le plus dans votre entreprise. 

 

  • Insérez des photos, des vidéos de votre établissement. Vous pouvez mettre des images de l’intérieur de votre établissement, de l’extérieur, de votre équipe, de vos produits et de vos services. Attention à insérer que des images de qualité. Vous pouvez géolocaliser vos photos, pour améliorer encore plus votre référencement local. Créer également une visite virtuelle, cela améliorera considérablement votre visibilité en ligne. Google appréciera que vous ajoutiez des photos régulièrement. Vous pouvez mesurer le nombre de vues que chaque image reçoit, cela vous permettra de comprendre le type d’images que les internautes attendent. 

 

  • Publiez des posts régulièrement avec vos dernières offres, nouveautés, promotions, évènements. Vous pouvez utiliser cette fonctionnalité offerte par Google, comme avec vos plateformes de réseaux sociaux. Ces publications s’afficheront dans la section « Mise à jour » vers le bas de votre profil d’entreprise. Comme pour l’ajout de photos régulières, ces nouvelles publications envoient des messages positifs à Google. Si certains de vos clients suivent le profil de votre entreprise, ils seront informés d’une nouvelle publication. Certains types de publication expirent tous les 7 jours, n’oubliez pas de les renouveler et de publier régulièrement. Comme pour les posts sur les réseaux sociaux, vous pouvez insérer un bouton d’appel à l’action ou un lien, à la fin de la publication pour indiquer à l’internaute ce qu’il doit faire.  

 

  • Tenez vos clients informés de votre actualité, de votre politique sanitaire liée au Covid 19.

Télécharger l’application Google My Business sur son Smartphone

Pour être encore plus réactif et proche de vos clients, téléchargez l’application Google My Business sur votre téléphone.

 

Télécharger l'appli Google My Business sur son smartphone

Activer l’option « Messages »

Si vous activez l’option « Messages » dans Clients/Messages, vos clients pourront vous demander des devis directement depuis le profil de votre établissement dans la recherche Google et sur Maps.

Vous avez même la possibilité de modifier et personnaliser votre message de bienvenue.

Activer la fonction demander un devis dans Google My Business de C Com'Créa

 Demander des avis

On n’y pense pas souvent, mais demander des avis Google est indispensable pour votre référencement. Le nombre d’avis aura un impact direct sur votre classement. Vous verrez que les 3 premiers résultats locaux qui s’afficheront seront en général avec des avis multiples et un nombre d’étoiles supérieur à 4…

N’hésitez pas à solliciter vos clients, fournisseurs, partenaires… Et n’oubliez pas de répondre à ces avis, cela renforcera la confiance des internautes par rapport à votre marque.

Avec l’application, vous pouvez très facilement demander des avis. Sur la page d’accueil de l’application, vous avez la possibilité de partager votre profil d’établissement et d’envoyer très facilement un lien à vos contacts « Votre opinion nous intéresse, publiez un avis sur notre profil ». Commencez par vos clients très fidèles de longue date. 

Demander des avis pour améliorer son référencement dans Google My Business

Avis suspects

Google utilise des filtres pour supprimer les avis considérés comme « suspects », afin d’éviter d’éventuels comportements concurrentiels déloyaux, et les supprime automatiquement. Si vous recevez malgré tout des avis qui ne vous paraissent pas conformes à la réalité, vous avez la possibilité de les signaler à Google. Il est toutefois important de « savoir » répondre à des avis négatifs, et de les conserver.

Garder sa fiche à jour

Il est primordial de garantir l’exactitude des informations renseignées sur sa fiche : horaires d’ouverture, numéros de téléphone, adresse du site internet… 75% des recherches localisées aboutissent à une visite en point de vente dans la journée. Il serait dommage de perdre un client car votre fiche est mal renseignée. Encore une fois, via l’application sur votre mobile, il est très facile de mettre à jour votre profil en un clic.

 

Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Cet annuaire en ligne offert par Google est l’outil le plus rapide pour améliorer votre visibilité sur le web et votre position sur le moteur de recherche. Si les internautes sont à proximité de votre établissement, et que votre fiche correspond à leur requête, il y a de grandes chances pour que vous apparaissiez dans les premiers résultats de recherches.

Mais la fiche Google My Business la plus complète, la plus pertinente, avec le plus d’avis aura le taux de clic le plus important et remontera devant toutes les autres fiches de sa catégorie.

L’objectif, on l’a vu, est non seulement d’être sur la première page, mais aussi dans les 3 premiers résultats. Vous savez ce qu’il vous reste à faire!

 

En résumé, cet outil Google My Business vous permettra d’améliorer rapidement votre visibilité locale sur le Web. Mais il ne suffit pas de s’inscrire et de créer une fiche pour être vu. Il faut avoir une fiche optimisée et régulièrement actualisée par des posts, des avis, des nouvelles photos, vidéos, offres produits, promotions, évènements…

Avec un algorithme Google évoluant constamment vers le local, bien travailler sa fiche Google My Business vaut vraiment le coup pour optimiser son référencement. Si vous souhaitez de l’aide pour optimiser votre fiche ou votre référencement SEO en général, vous pouvez me contacter.

N’hésitez pas également à me soumettre dans les commentaires toutes vos nouvelles idées d’outils pour améliorer votre visibilité sur internet. Je les présenterai dans un prochain article de la Web Box :). A très vite!

 

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 4

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

Tip#4 : Comment automatiser vos publications sur les réseaux sociaux?

Tip#4 : Comment automatiser vos publications sur les réseaux sociaux?

Internet ayant horreur du vide, la règle d’or en communication digitale est la régularité! 

Difficile pourtant d’être régulier et constant sur les réseaux sociaux quand on manque de temps, quand on est en vacances, ou quand on doit gérer des imprévus… Difficile d’être régulier quand on est présent sur plusieurs réseaux à la fois, ou dans plusieurs pays… Difficile de rester productif lorsque l’on doit se connecter à ses multiples réseaux sociaux plusieurs fois dans la journée…

Une seule solution : l’automatisation.

Je vous présente aujourd’hui un des meilleurs outils d’automatisation pour l’envoi de posts, celui que j’ai choisi et que j’utilise chaque semaine : Buffer.

Présentation de l’outil #4 :

Buffer

 

Que propose Buffer?

Buffer permet la programmation de vos publications sur différents réseaux sociaux, à l’heure et au jour que vous souhaitez. Vous pouvez ajouter du contenu dans la file d’attente (queue), programmer le jour et l’heure de vos posts par réseau social, ils seront publiés ensuite automatiquement.

Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Buffer permet de publier sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn gratuitement, et Pinterest en compte premium.

 

Connecter ses comptes réseaux sociaux dans Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Comment utiliser Buffer?

Vous créez un compte sur le site de Buffer.

Si vous choisissez de commencer avec la formule free, vous pouvez connecter immédiatement l’ensemble de vos comptes réseaux sociaux, hormis Pinterest accessible uniquement en version premium.

La version free permet de gérer 3 comptes et de programmer jusqu’à 10 posts simultanés. Si vous prévoyez par exemple de publier un post par semaine par compte, vous pouvez gratuitement prévoir vos publications 3 semaines à l’avance! Ce qui est déjà un programme tout à fait suffisant pour commencer en douceur!

les réseaux sociaux disponibles sur Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Si vous optez pour une version payante, la première offre à 15$/mois permet de connecter 8 réseaux, et de programmer jusqu’à 100 posts par réseau, Pinterest compris.

Les différents programmes payants de Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Une fois vos comptes connectés, l’outil propose un service Publish pour programmer et publier sur vos réseaux, et un service Analyze pour analyser les performances de vos comptes. Le service Analyze n’est pas disponible en version free.

 

Le tableau de bord

Tout est programmable à partir d’un seul tableau de bord collaboratif. Vos collaborateurs peuvent y avoir accès, corriger vos brouillons, changer les images et fichiers joints etc… Tout est centralisé et extrêment simple à utiliser. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’utiliser cet outil.

 

le tableau de bord de Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Choisir un réseau social

Vous choisissez le réseau social dans la colonne de gauche, sur lequel vous souhaitez programmer votre post. Dans le calendrier, vous choisissez votre jour de publication. Vous pouvez modifier les heures proposées par Buffer par défaut, et programmer vos posts à l’heure où votre cible est la plus disponible selon vos statistiques.

 

Écrire un post

Vous pouvez écrire directement vos posts dans Buffer, dans l’encart « What do you want to Share? ». Vous pouvez insérer des images, des vidéos, des liens d’articles intéressants que vous souhaitez repartager. A noter que l’url des liens que vous insérez sera automatiquement raccourcie par Buffer. Encore un service bien pratique offert par Buffer!

Une fois rédigé, vous programmez la publication de votre post en utilisant le bouton « Schedule Post ». Vous avez ensuite la possibilité de le partager immédiatement « Share Now », de le modifier « Edit », ou de le supprimer « Delete ».

 

Comment écrire un post dans Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Le petit plus : l’extension Buffer

C’est une des fonctionnalités de Buffer les plus intéressantes. Vous installez l’extension Buffer pour chacun de vos navigateurs :

Vous venez de lire un article intéressant sur le Web et vous souhaitez le partager sur vos réseaux sociaux sans entrer dans chacun de vos comptes. Grâce à l’extension Buffer, vous pouvez le faire en un clic! Vous choisissez le réseau sur lequel vous souhaitez le partager ou le programmer, et c’est parti!

Comment partager un post avec l'extension Buffer, un outil de la web box de C Com'Créa

Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Un des critères de réussite d’une stratégie de communication efficace est la régularité. Un outil de programmation comme Buffer deviendra vite indispensable si vous souhaitez avoir une vraie stratégie digitale. La programmation vous permet de suivre votre ligne éditoriale à la lettre, et vous fera gagner un temps considérable.

Construire sa ligne éditoriale

Je vous conseille d’associer Trello à votre organisation éditoriale. Avec Trello, vous construisez vos posts en fonction de vos cibles et vous les plannifiez : un post par besoin pour une cible bien définie. Et chaque semaine, vous programmez votre prise de parole de manière construite et organisée. C’est la seule façon de réussir sur les réseaux. La programmation grâce à Buffer vous permet d’organiser cette ligne éditoriale, de construire votre argumentaire et surtout de ne pas avoir de « trous » dans votre communication. Mieux vaut publier moins souvent mais plus régulièrement! Privilégiez la qualité et la régularité à la quantité. Les algorithmes des réseaux sociaux vous seront reconnaissants!:)

Organiser son contenu

Cette régularité et la construction d’une ligne éditoriale bien ciblée vous apporteront une bien meilleure visibilité dans la durée. Je vous recommande toujours de publier selon la règle du 1/3, 1/3, 1/3 :

  • 1/3 des posts « je donne des nouvelles du marché »,
  • 1/3 « je parle à ma communauté en tant qu’expert »,
  • 1/3 « je vends mes produits ou mes services ».

Vous publiez ainsi 2/3 de posts non commerciaux pour 1/3 de posts commerciaux. Vous délivrez ainsi du contenu de qualité gratuitement à votre cible et vous évitez une erreur fréquente sur les réseaux : ne parler que de soi!

Si vous êtes en manque d’inspiration pour la partie « je donne des nouvelles du marché », abonnez-vous à des curateurs de contenus qui « chercheront » du contenu à votre place, selon les mots clés que vous renseignerez au préalable. Voici quelques curateurs de contenus que j’utilise régulièrement et qui me font gagner beaucoup de temps : Feedly, netvibes, Scoop it en sont des exemples. A lire également Les outils webmarketing pour une communication digitale qui cartonne!

En résumé, cet outil Buffer sera votre véritable allié lors de la construction de votre ligne éditoriale sur les réseaux sociaux.  Il vous permettra non seulement d’avoir une présence constante sur les réseaux, même pendant vos vacances, mais aussi de construire votre argumentaire, et d’appliquer une vraie stratégie de communication efficace.  

Si vous connaissez d’autres outils efficaces de programmation, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. J’attends également toutes vos nouvelles idées d’outils que je présenterai dans un prochain article de la Web Box :).

 

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 5

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

Tip#3 : Comment gagner du temps dans la création de ses emails?

Tip#3 : Comment gagner du temps dans la création de ses emails?

Ah l’emailing… Cet excellent moyen marketing vieux comme le monde, qui permet de fidéliser ses clients, et qui n’est pas prêt de disparaître en 2021! Quand on sait que le coût d’acquisition d’un nouveau client est 6 à 7 fois supérieur que le coût de fidélisation, on aurait tort de s’en priver…

Mais combien de temps passez-vous à créer vos emails? Trouver le sujet, chercher l’inspiration, faire le design, écrire le contenu… Il faut en plus un email pour les newsletters, un email de bienvenue, un email de remerciement, des emails pour faire tourner votre ecommerce, des emails pour les promotions, des emails pour les téléchargements, un email pour les désinscriptions… Et bien évidement, il faut un design étudié et ciblé pour chacun de ces emails pour qu’ils soient efficaces…

Pour ce 3ème outil de la Web Box, j’ai trouvé un outil magnifique, qui vous fera gagner un temps considérable dans vos créations d’emails : Really Goog Email. Ce site, totalement gratuit, permet de trouver, et même de copier, tous les meilleurs design d’emails de l’univers!

 

Présentation de l’outil #3 :

Really Good Email

 

Que propose Really Good Email?

Really Good Email est un curateur de design d’emails : il réunit tous les meilleurs design d’emails du monde! Une source incroyable d’inspiration pour votre création d’emails. Cerise sur le gateau : il est totalement gratuit!

Ce n’est pas tout… Les emails sont filtrés par categories selon l’objectif de l’email, l’évènement, le secteur.  Vous cherchez les meilleurs emails promotionnels? Ils sont tous là!  Vous cherchez un email pour Noël? pour la fête des mères? pour la saint Valentin ou l’arrivée du printemps, vous avez également tout ce qu’il vous faut! Vous avez accès à des exemples d’emails de parrainage, des emails de remerciement, des emails de désinscription, des emails avec vidéos, des emails avec GIF etc… etc….

Et si vous souhaitez visionner uniquement les emails de votre secteur, utilisez le filtre « Industry ». Une bonne façon de connaître les designs des emails concurrents qui fonctionnent.

 

Comment utiliser Really Good Email?

Vous allez sur le site de Really Good Email et vous procédez à votre inscription.

inscription à Really Good Email, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Vous accédez à une plateforme gigantesque de design d’emails, classés par catégories, objectifs, secteurs, etc…

Vous tapez un mot clé dans la barre de recherche (ex : « Sport ») et vous obtenez les meilleurs design d’emails dans le secteur du sport.

chercher des design d'emails par mots clés, un outil de la Web Box de C Com'Créa
Un outil de la Web Box de C Com'Créa qui améliore le taux d'ouverture des emails
Des exemples de design d'emails par secteur d'activité, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Si vous souhaitez créer un email pour les fêtes (Noël, Halloween,…), vous pouvez sélectionner dans les catégories, l’évènement que vous souhaitez. Vous pouvez également sélectionner uniquement les emails avec GIF, les emails intéractifs, avec vidéos…

Ci-après : un exemple d’email promotionnel pour Halloween, avec GIF

 

$500 is a BOOtiful Thing The Knot

Enter for a chance to win a sweet treat.
Can't see images? Click here.

THe Knot
A $500 Treat (No Tricks Here)
Review your vendors between October 18 and November 1 for a chance to win a $500 gift card.
Ready, Set, Review!
No purchase necessary. See official rules. Photo: iStock
Twitter GooglePlus Instagram Pinterest Facebook
Wedding Details for Knottie & Partner
Wedding Date: When is it? | Wedding Location: Where will it be?
Click here to update your wedding details.

Unsubscribe | Change My Preferences | Privacy Policy

The Knot is committed to protecting your privacy. You have received this email because you requested to receive email updates from The Knot. To unsubscribe from all emails from The Knot, click here, or to update your email preferences, visit our Email Preference Center.

© 2017 The Knot. All Rights Reserved, 195 Broadway, 25th Floor, New York, NY 10007
TheKnot TheNest TheBump

Que vous apprend Really Good Email?

Ce qui est vraiment magique avec cet outil, c’est que l’on peut copier le code de tous les emails présents sur la plateforme. Il est très facile ensuite de faire un copier/coller du code dans votre outil d’emailing (mailchimp, mailjet ou autres… Ils offrent tous la possibilité d’insérer du code html).

Vous pouvez ensuite modifier le texte comme vous le souhaitez en le retrouvant dans le code de l’email, changer les images, insérer votre logo, les couleurs de votre charte…

récupérer le code html des emails pour copier le design et l'adapter, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Un email efficace, parfaitement designé, responsive, structuré et personnalisé aura bien plus de chance d’être ouvert qu’un email qui ne remplit pas tous ces critères. En travaillant comme il faut votre email, vous augmentez considérablement votre taux d’ouverture, votre taux d’engagement, et votre visibilité sur le web.

Un design de qualité

Really Good Email est la plus grosse source d’inspiration de design. Vous aurez plein de nouvelles idées de design qui fonctionnent selon le type d’évènement, le secteur, ou l’objectif de l’email.

Un email responsive

43% des emails sont ouverts sur mobile (selon Litmus). Faites attention à créer des designs parfaitement responsives, compatibles mobile.

 

taux d'ouverture email sur mobile, amélioré avec un outil de la Web Box de C Com'Créa

 

Un contenu dynamique

Rien de plus facile avec Really Good Email de créer des emails dynamiques et interactifs. Vous pouvez copier des vidéos ou des GIF qui vous plaisent, et insérer des bouts de code dans votre email.

Un email personnalisé 

La personnalisation d’un email améliore les taux de clics de 14% et les conversions de 10% (selon Moniteur de campagne). La personnalisation dans l’emailing peut aller bien au delà du simple prénom. Vous pouvez personnaliser votre email en fonction du nom de l’entreprise, de la localisation, des derniers achats, des centres intérêts…

Really Good Email vous donne la possibilité  de choisir des designs avec personnalisation. Voici 3 autres outils intéressants qui permettent d’aller encore plus loin dans la personnalisation d’emails: niftyimages, movableink, liveclicker. J’en parlerai certainement dans un prochain article de la Web Box.

 

En résumé, cet outil Really Good Email sera votre véritable allié lors de la création de vos campagnes d’emailing.  Il vous permettra de vous inspirer des design qui ont déjà fait leurs preuves sur votre secteur, des accroches promotionnelles, des animations, des structures qui fonctionnent. 

Vous l’avez compris, un email efficace sera un email plus ouvert, plus lu, et plus visible. Really Good Email vous permet de faire tout cela. Vous avez ainsi toutes les cartes en main pour optimiser vos prochaines campagnes d’emailing et améliorer votre visibilité sur le web. 

Si vous connaissez d’autres outils efficaces pour l’emailing, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.  J’attends également toutes nouvelles idées d’outils que je présenterai dans un prochain article de la Web Box. A lundi prochain!:)

 

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 7

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

Tip#2 : Comment identifier les posts qui font le buzz?

Tip#2 : Comment identifier les posts qui font le buzz?

Mais quels sont ces posts qui font le buzz sur les réseaux sociaux? 

Vous rêvez que vos posts suscitent davantage d’engagement : des commentaires, des likes, des partages… Bref, des réactions! Mais vous avez l’impression de publier toujours la même chose, et vous êtes souvent à court de nouvelles idées… Comment être sûr que vos prochains posts susciteront enfin des réactions, des likes, des commentaires, des partages, et feront un jour le buzz? Analysez les posts de votre secteur qui font déjà le buzz aujourd’hui! Utilisez Buzzsumo pour connaître tout ce qui a le mieux fonctionné sur les réseaux sociaux! 

 

Présentation de l’outil #2 :

Buzzsumo

 

Que propose Buzzsumo?

Buzzsumo propose tous les contenus, posts, articles, vidéos, lives qui ont performé sur le web social en fonction du mot clé ou du domaine que vous avez renseigné. Vous pouvez découvrir en un clic ce qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux dans le secteur de votre choix.

Il vous permet également de trouver des influenceurs de votre secteur et de surveiller vos concurrents. C’est un outil très puissant et très utile pour développer et améliorer son marketing de contenu. Et je ne vous montre dans cet article qu’un minuscule apercu de tout ce que Buzzsumo peut faire.

Comment utiliser Buzzsumo?

Vous allez sur le site de Buzzsumo et vous procédez à votre inscription.

Cet outil très performant ne propose pas de plans entièrement gratuits malheureusement (le premier plan démarre à $79/mois). Si vous n’êtes pas encore prêt à investir, vous pouvez utiliser la version d’essai gratuite de 30 jours (sans avoir besoin de renseigner de carte bancaire). Vous avez alors 1 mois pour trouver un maximum d’idées et comprendre pourquoi certains posts dans votre secteur récoltent autant de réactions. Ça vaut le coup d’essayer!

Renseigner un mot clé pour trouver les posts qui ont fait le buzz, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Vous tapez un mot clé (ex : emailing marketing) dans la barre de recherche de l’outil. Vous obtiendrez les articles qui contiennent ce mot clé, qui ont suscité le plus d’engagement sur les réseaux sociaux.

Renseigner un mot clé pour trouver les posts qui ont fait le buzz, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Que vous apprend Buzzsumo?

Vous aurez tout le détail de l’engagement par réseau social!

Renseigner un mot clé pour trouver les posts qui ont fait le buzz, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Vous connaîtrez l’engagement détaillé de facebook : le nombre de likes, partages, commentaires, et même le type de réactions par post.

connaître le taux d'engagement des posts qui font le buzz, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Vous pourrez même savoir qui a partagé sur twitter ces articles qui ont fait le buzz, en cliquant sur View Top Sharers. Pourquoi ne pas les contacter ensuite pour leur proposer vos articles à votre tour?

connaître ceux qui ont repartagé des posts sur twitter, un outil de la Web Box de C Com'Créa

En rajoutant des filtres, vous pouvez par exemple ne sélectionner que les vidéos, et découvrir quels sont les lives ou les tutos qui ont généré le plus d’engagement.

Filtrer les posts qui font le buzz par contenu, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Dans la partie « Analyse » de l’outil, vous saurez également

  • sur quel réseau social le post a suscité le plus d’engagement
  • le meilleur mois pour publier,
  • le jour qui a généré le plus d’engagement,
  • le classement selon les types de réactions « angry » « haha » « love » « sad » « Wow »,
  • la longueur de contenu optimum etc… etc…

 

connaître l'engagement des posts par mots clés, un outil de la Web Box de C Com'Créa
comprendre pourquoi certains posts font le buzz, un outil de la Web Box de C Com'Créa

Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

L’analyse de Buzzsumo est vraiment très poussée. Vous connaîtrez ainsi toutes les tendances et les sujets de votre secteur qui intéressent et font réagir votre cible.

Savoir ce qui a généré autant de réactions, de likes, de commentaires, de partages et d’émotions sur les personnes que vous ciblez, vous permettra d’adapter la création de votre contenu à votre tour. Vous pouvez utiliser Buzzsumo pour avoir de nouvelles idées de posts, savoir sur quel réseau les publier, quel jour, quel ton leur donner, la longueur du contenu etc…

Une autre façon d’utiliser Buzzsumo serait par exemple de repérer une vidéo de votre secteur qui a fait le buzz, de la télécharger (pour télécharger une video Facebook, utiliser https://fbdown.net/) et de la reposter sur votre propre page facebook. Vous récolterez certainement vous-aussi beaucoup d’engagements. Vous pourrez ensuite facilement recibler les personnes qui auront vu cette vidéo, et communiquer vos propres messages sur cette audience que vous savez déjà intéressée par ce sujet.

Vous avez avec cet outil, toutes les cartes en main pour créer des contenus les plus engageants possible, et qui seront enfin visibles sur internet. À vous de jouer!

 

En résumé, cet outil Buzzsumo vous permettra de connaître ce qui plaît à votre cible, les sujets qui l’interpellent, ou la préoccupent. Avec les informations que vous obtiendrez, vous pourrez adapter votre propre contenu, et créer des posts qui engagent sur les réseaux sociaux. 

Même si cet outil n’est pas donné, son abonnement vaut vraiment le coup pour améliorer considérablement votre marketing de contenu. Vous pouvez toujours l’essayer pendant 30 jours, vous comprendrez en 1 mois déjà beaucoup sur votre secteur et votre cible en faisant simplement l’essai. 

Si vous connaissez un autre super outil pour améliorer votre marketing de contenu, partagez le dans les commentaires 🙂 N’hésitez pas également à me soumettre de nouvelles idées d’outils, je les présenterai dans un prochain article de la Web Box. A très vite!

 

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 7

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

id nec Nullam diam Phasellus suscipit Lorem eleifend non elementum Praesent

Pin It on Pinterest