fbpx
logo c com'créa, freelance communication pour savoir comment être visible sur internet, graphiste webdesigner
Tip#6 : Google Search Console, le guide complet pour les débutants

Tip#6 : Google Search Console, le guide complet pour les débutants

Si vous êtes propriétaire de site internet, vous ne pouvez pas passer à côté de cet outil gratuit de Google : la Search Console. C’est l’outil qui va vous permettre de communiquer directement avec Google et de comprendre ce qu’il se passe lorsque ses petits robots passent sur votre site!

Cet outil est certes indispensable pour votre webmaster, mais pas que… Tout chef d’entreprise qui souhaite en savoir plus sur le comportement de ses clients doit pouvoir interpréter les données de la Search Console.

En vous penchant sur les statistiques de la Search Console, vous comprendrez ce qui intéresse les internautes, pourquoi certains de vos contenus n’arrivent pas en première page, comment les optimiser pour vous démarquer de vos concurrents, quelles erreurs corriger sur votre site, qui parle de vous etc…

Dans ce guide complet pour les débutants, découvrez comment installer Google Search Console, comment l’utiliser, et comment vous faire aimer de Google pour arriver sur sa première page! 

1. Un seul objectif : être sur la première page de Google

2. Qu’est-ce que Google Search Console?

3. Quelle est la différence avec Google Analytics?

4. Comment s’inscrire sur Google Search Console?

5. Découvrir l’interface de Google Search Console

5.1. La performance

5.2. La couverture

5.3. Les sitemaps

5.4. L’ergonomie mobile

5.5. Les liens

6. Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Présentation de l’outil #6 :

Google Search Console

 

1. Un seul Objectif : être sur la première page de Google

La première page de Google représente à elle seule plus de 91% des clics de recherche, la deuxième page à peine moins de 5%. Si votre site web n’est pas sur la première page de Google, considérez qu’il est invisible…

Google met à disposition l’outil  Google Search Console pour que tous les propriétaires de site puissent améliorer leur position sur son moteur de recherche. Si vous souhaitez que Google vous aime, utilisez son outil! Grâce aux statistiques de la Search Console, vous comprendrez vos performances, votre couverture d’indexation, votre compatibilité mobile, votre popularité… Et vous pourrez faire ensuite vos corrections!

2. Qu’est-ce que Google Search Console?

Google Search Console est un outil gratuit de Google qui permet aux propriétaires de site internet de communiquer avec lui. Il vous délivre des statistiques sur vos performances, votre indexation, vos mots clés, vos liens… Il vous montre toutes les erreurs qu’il trouve lorsque ses petits robots explorent votre site.  Vous comprendrez comment votre site est référencé, ses positions, et l’évolution de ses positions.

3. Quelle est la différence avec Google Analytics?

Google Search Console est bien différent de Google Analytics, même si ces 2 outils de Google peuvent donner des informations complémentaires.

Google Analytics vous donnera des informations et des statistiques principalement sur le comportement des visiteurs qui sont déjà sur votre site, comment ils se comportent sur votre site, le temps qu’ils y passent etc… Google Search Console vous donnera des informations sur le comportement des internautes sur les pages des résultats de recherches (pages SERP, Search Engine Result Page) : combien ont vu le lien de votre site, combien ont cliqué sur le lien, à quelle position arrive votre site sur la page SERP etc… C’est un peu « le Google Analytics des pages SERP! »

Si vous souhaitez plus d’informations sur Google Analytics et son utilisation, vous pouvez également lire Tuto Google Analytics, les 5 indicateurs pour mieux comprendre vos clients. 

 

4. Comment s’inscrire sur Google Search Console? 

Connecter Google Search Console à son site

Tous les propriétaires de site internet peuvent connecter leur site avec un compte Google Search Console, en ligne, gratuitement, en quelques clics!

Il suffit simplement d’avoir un compte Google. Vous vous connectez à votre compte Google.
Si vous n’en avez pas, il vous suffit de le créer.

Sur le site de Google Search Console, vous avez 2 possibilités :

  • entrer votre domaine : exemple.com (solution la plus complète qui vous permettra de suivre votre site dans son ensemble)
  • ou entrer le préfixe de l’url : https://www.exemple.com (solution plus restreinte qui vous permettra de suivre uniquement la page spécifiée).

Je vous recommande d’entrer votre nom de domaine tout seul (sans https, www...).

connecter son site à la search console de Google avec le tuto de C Com'Créa

Valider la propriété

Google a besoin de vérifier que vous êtes bien le propriétaire du site. Pour cela, vous devez valider votre domaine via l’enregistrement DNS, je vous conseille de suivre les recommandations données par Google, ou de vous rapprocher de votre hébergeur ou de votre webmaster.

Si vous avez choisi « le préfixe de l’url » et non « le domaine », Google vous propose plusieurs méthodes de validation de propriété : le fichier HTML ou la balise meta. Il existe beaucoup de tutos simples sur internet qui expliquent comment procéder, sinon rapprochez-vous de votre webmaster.

Il faut en général quelques heures pour obtenir la validation de propriété pour que Google Search Console soit autorisé à recueillir des données.

Une fois le site validé, quelle que soit la méthode choisie, vous pourrez accéder à l’interface de Google Search Console. Il faudra cependant attendre un peu avant de voir apparaître les premières informations, Google Search Console ne commence à collecter des données sur votre site qu’une fois installé, tout comme Google Analytics.

validation de propriété pour l'inscription de son site à Google Search Console

5. Découvrir l’interface de Google Search Console 

L’interface de Google Search Console

Ça y est, votre site est connecté et Google Search Console commence à récolter des données précieuses qui vous permettront d’améliorer votre référencement.

Le tableau de bord « Vue d’ensemble » que propose Google Search Console se décompose en 3 parties : Performances, Couverture et Améliorations. Le menu sur la gauche permet d’aller plus dans le détail de ces 3 grands axes.

Google Search Console est un outil extrêmement complet qui permet de faire beaucoup d’analyses et de corrections. Nous nous concentrerons dans cet article sur les 5 indicateurs suivants, très importants pour optimiser la visibilité de son site sur internet.

  • la performance
  • la couverture
  • les sitemaps
  • l’ergonomie mobile
  • les liens
Description de l'interface de Google Search Console

5.1. La performance

Le rapport de Performance permet de voir les clics vers votre site depuis le moteur de recherche Google sur les 90 derniers jours. La Search Console prend en compte uniquement le référencement naturel sur Google, pas vos autres sources de trafic.

Comment ouvrir le rapport de performance de Google Search Console

Les indicateurs de Performance

Si vous cliquez sur « Ouvrir le rapport », vous aurez accès à 4 nouvelles informations très importantes pour comprendre le classement de votre site :

  • Le nombre total de clic : le nombre de fois où un internaute a cliqué sur le lien de votre site depuis la page de recherche de Google.
  • Le nombre total d’impressions : le nombre de fois où un internaute a vu apparaître le lien vers votre site sur la page de recherche de Google.
  • Le CTR moyen : le taux de clic moyen (CTR : click-through rate), c’est le pourcentage de fois où un internaute a cliqué sur le lien vers votre site après qu’il soit apparu dans ses résultats de recherche.
  • La position moyenne : la position de votre site sur les pages de recherche. La première page de résultats de recherche comprend 10 réponses, si vous êtes en position 11, vous êtes sur la deuxième page.

En cliquant sur l’un ou l’autre de ces indicateurs, vous pouvez les faire apparaître, ou disparaître, une couleur différente apparaît pour chaque indicateur. Vous pouvez analyser par exemple uniquement le nombre total de clics ou l’évolution de la position moyenne.

Le nombre total de clics du rapport de Performance de Google Search Console
Les différents indicateurs du rapport de Performance de Google Search Console

Vous obtenez un rapport plus détaillé par requête, par page, par pays, par appareil dans un tableau juste en dessous des graphes. En cliquant sur les intitulés des colonnes « Clics », « Impressions », « CTR » ou « Position », vous pouvez classer les résultats par ordre croissant ou décroissant.

Il est intéressant par exemple d’aller rechercher les url pour lesquelles vous arrivez en position supérieur à 11. Ce sont les liens qui n’apparaîtront que sur la deuxième page des résultats de recherche. Vous pouvez alors les optimiser, rajouter des mots clés, travailler le contenu pour tenter de les faire revenir sur la première page SERP. Sachant que plus de 90% des internautes n’iront pas sur la deuxième page, il y a un vrai enjeu à apparaître sur la première page.

Le rapport de Performance détaillé selon les indicateurs

Vous pouvez également analyser les requêtes pour lesquelles vous obtenez un grand nombre d’impressions mais un faible taux de clic (CTR inférieur à 5%), ou un taux de clic qui diminue.

Cela veut probablement dire que vos metatittles et vos metadescriptions (les titres de vos pages et textes qui apparaissent sur les résultats de recherche Google) ne sont pas assez convaincants et n’incitent pas suffisamment l’internaute à cliquer dessus pour aller sur votre site. Pour revoir et corriger vos metadonnées, vous pouvez lire mon article sur le SEO, il y a toute une partie sur les metadonnées : Le SEO tu optimiseras, l’ami de Google tu seras.

Petite astuce pour faciliter vos analyses : Search Analytics for Sheets

Vous souhaitez par exemple connaître les performances des requêtes croisées avec les pages de votre site. En 2 mots, vous voulez savoir comment faire une analyse conjointe du trafic de votre site entre les mots clés (requêtes) et les pages : savoir quelle page de votre site, avec quel mot clé, a attiré tel trafic. 

Pour cela, il vous suffit d’aller dans Google Sheet, d’ouvrir une nouvelle feuille de calcul et de rajouter un add-on Search Analytics for Sheets. Pour cela, vous allez dans Modules complémentaires > Télécharger des Modules complémentaires.

 

module-complementaire-googlesheet
gsuite-marketplace-search-analytics-for-sheeets

Vous sélectionnez le compte à partir duquel vous voulez extraire les données, et vous autorisez l’accès aux données par Search Analytics for Sheets. 

Une fois l’add-on installé sur votre Google Sheet, vous pouvez commencer à l’utiliser. Vous retournez dans Modules Complémentaires > Search Analytics for Sheets > Open Slidebar et vous remplissez la petite fenêtre qui s’ouvre sur la droite de votre écran comme suit.  

texte open slidebar google search console
  • Verified Site : la propriété à partir de laquelle extraire les données.
  • Date range : la période pour laquelle extraire les données, par exemple les 3 derniers mois. 
  • Search Type : laissez cette case par défaut
  • Group By : ce sont les données à extraire. Choisir Query (les requêtes) et Page (les pages).
  • Aggregation Type : laissez cette case par défaut
  • Rows returned : mettez Everything
  • Results Sheets : Sélectionnez Feuille 1 Enfin cliquez sur Request data.

Vous obtenez un tableau avec toutes les requêtes, croisées avec les url des pages du site, pour toutes les données de performance : le nombre de clics, le nombre d’impression, le taux de clics et la position moyenne. Vous avez alors les performances par url de pages et par mots clés sur un même tableau. Très pratique pour une analyse croisée qui vous fera gagner beaucoup de temps! 

Maintenant que vous avez les données, vous devez analyser les chiffres! Vous pouvez par exemple vous concentrer sur les requêtes (mots clés) qui permettent de positionner votre site entre la 6ème et la 20ème place. Ces requêtes sont un potentiel intéressant pour votre site. Grâce au tableau croisé de Google Sheet, vous saurez en un seul coup d’oeil quelles url associées (pages de votre site) il faudra optimiser pour les faire remonter dans le ranking.

Modifier les dates

Autre astuce intéressante qu’offre Google Search Console : la possibilité de faire des analyses dans le temps, en modifiant les dates. Et vous pouvez comparer des plages de dates entre elles pour suivre l’évolution de vos indicateurs.

La comparaison selon les dates des performances d'un site avec Google Search Console
Comment comparer deux périodes en terme de performance dans Google Search Console

Vérifier le référencement mobile

Pour Google, il est très important que votre site obtienne un bon référencement mobile. C’est un critère important pour le référencement global de votre site. Vous avez une possibilité de vérifier les performances selon les appareils sur Google Search Console.

Les performances selon les appareils utilisés dans la Google Search Console

Vérifier le référencement image, vidéo, actualités

Vous avez également la possibilité de vérifier votre référencement selon le type de recherche : image, vidéo, actualités.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance du référencement image pour un site. Bien remplir toutes les balises « alt » image de chacune de vos images avec vos mots clés, et vous serez bien positionné dans Google image. J’explique comment remplir les balises alt image dans mon article sur le SEO, n’hésitez pas à vous y référer.

L'analyse de performances par type de recherche dans Google Search Console

5.2. La couverture

Le rapport de couverture permet de visionner les erreurs et problèmes détectés par Google sur l’ensemble du site (à la différence de « l’inspection de l’url » qui donne des informations pour une page précise).

Le rapport de couverture d'indexation sur Google Search Console

Les indicateurs de couverture d’indexation

Lorsque vous ouvrez le rapport de couverture, la Search Console vous indique

  • le nombre d’erreurs détectées.
  • le nombre d’url jugées « valides », qui peuvent être indexées par Google.
  • le nombre d’url exclues, qui ne sont pas indexées par Google.
Le rapport de couverture selon les différents indicateurs dans Google Search Console

Le tableau détaillé en dessous du graphe vous indique précisément les url qui posent problèmes, et pourquoi. 

Il y a plusieurs raisons qui pousse Google à ne pas indexer une page :

  • Vous lui avez demandé de ne pas l’indexer : en renseignant une balise « no index » ou en rajoutant une instruction dans le fichier robots.txt du site, ce qui empêche Google d’accéder à la page. Par exemple, vous pouvez demander de ne pas indexer les pages légales comme les mentions légales, la politique de confidentialité ou les conditions générales de vente. Ces pages ne sont pas stratégiques pour vous et gaspillent votre « budget crawl ». Les robots de Google ne passent pas beaucoup de temps sur votre site lors de leur visite, vaut mieux qu’ils lisent des pages stratégiques pour vous. 
  • des erreurs 404 (liens brisés, pages introuvables),
  • un problème d’hébergeur,
  • un serveur trop lent au moment de l’indexation,
  • des pages doublons…

Ce rapport vous permet de surveiller ces éventuels problèmes, et de les corriger. 

Le rapport détaillé de couverture dans Google Search Console

Inspection de l’url

Avec le menu inspection de l’url, vous pouvez demander à Google d’indexer une page en particulier. Par exemple, vous avez modifié une page et vous souhaitez demander à Google une prise en compte de ces changements sans attendre la prochaine visite des robots sur votre site. Les moteurs de recherche peuvent mettre beaucoup de temps à prendre en compte un changement apporté à une page, ou à détecter une nouvelle page publiée sur le site. Vous pouvez accélérer votre demande d’indexation en cliquant sur « Demander une indexation ».

5.3. Les Sitemaps

Qu’est-ce qu’un sitemap?

Un sitemap est un fichier .xml qui va lister toutes les url de votre site que vous souhaitez que Google indexe. Ce fichier que vous envoyez à Google va lui donner l’arborescence de votre site. Ce plan de site va aider les moteurs de recherche à obtenir plus rapidement les informations sur la structure de votre contenu.

L’intérêt? Moins les robots passent de temps sur votre site et mieux c’est pour Google. Plus vous leur faciliterez la tâche, plus Google vous appréciera 🙂

 

Créer un sitemap

Créer un tel fichier vous permettra de vous assurer qu’aucune page importante de votre site ne reste en dehors des index de Google. Pour créer un sitemap, vous pouvez utiliser des plugins comme Yoast SEO, Google XML Sitemaps, all in One SEO Pack.

Une fois votre sitemap créé, vous pouvez le soumettre aux moteurs de recherche via Google Search Console, en renseignant l’url du sitemap créé.

Pour soumettre votre sitemap dans la Search Console, dans le champ de texte à côté de votre domaine, saisissez sitemap.xml (ccomcrea.com/sitemap.xml).

Pour consulter votre sitemap XML, il suffit de taper dans votre navigateur: votresite.fr/sitemap_index.xml.

envoyer un sitemap via la Google Search Console pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa
comment soumettre un sitemap dans la search console

Contrôler votre couverture d’indexation grâce au sitemap

Vous pouvez ainsi contrôler si il y a des décalages entre le nombre d’url que contient votre site et le nombre de pages réellement indexées. 

Une fois que votre sitemap a été pris en compte par Google, vous pouvez le visualiser et cliquer dessus.
  • Si il y a moins de pages indexées que de pages réelles sur votre site, il y a peut être des problèmes d’accès au contenu qu’il faut corriger. Google a peut être jugé certaines pages non pertinentes et ne les a pas incluses dans son index. Il faudrait répertorier ces pages non pertinentes, optimiser leur contenu, ou les supprimer.
  • Si en revanche il y a beaucoup plus de pages indexées que de pages sur votre site, cela veut dire qu’il peut y avoir des pages indexées inutilement comme les pages catégories, les pages filtres qui listent ou classent les produits. Il faut également corriger ces erreurs en rajoutant une balise « no index » à ces pages, car cela permettra aux moteurs de recherche de se concentrer sur les pages réellement stratégiques pour vous, et ne pas gaspiller votre précieux budget de crawl sur ces pages moins stratégiques.

Petite astuce pour vérifier l’indexation de vos pages par Google : « site : exemple.com »

Vous tapez dans la barre de recherche « site : votre nom de domaine » afin d’obtenir toutes les recherches associées à ce nom de domaine. Si vous n’avez pas le nombre de pages de votre site, alors peut être que votre sitemap n’est pas complet, et qu’il manque quelques pages importantes qui n’ont pas été prises en compte lors du dernier passage des robots de Google. Il serait alors peut être intéressant de lui renvoyer un nouveau sitemap actualisé afin de forcer l’indexation.

Astuce pour connaître le nombre de pages indexées d'un nom de domaine dans Google

5.4. Ergonomie Mobile

Le rapport d'améliorations sur Google Search Console

Grâce au menu « Ergonomie mobile », Google vous permet de vérifier le confort d’utilisation mobile pour l’internaute sur votre site. Et on sait l’importance d’une utilisation mobile ergonomique pour un bon référencement.

Il peut y avoir plusieurs erreurs d’ergonomie détectées comme les contenus plus larges que l’écran, des éléments cliquables trop rapprochés, du texte illisible ou trop petit… Une fois ces erreurs détectées par la Search Console, vous cliquez dessus pour obtenir plus d’informations. Vous connaissez ainsi l’url de la page exacte qui pose problème et vous pouvez la corriger.  Une fois l’erreur corrigée, vous pouvez « valider la correction » pour informer Google des modifications.

Le rapport d'ergonomie mobile dans Google Search Console

5.5. Les liens

Grâce au rapport de liens de la Seach Console, vous pouvez connaître l’ensemble des liens internes de votre site (liens créés entre 2 pages d’un même site), et l’ensemble des liens externes (liens d’autres sites qui pointent vers votre site).

Ce menu est très important pour surveiller l’autorité de votre site, sa popularité, combien de sites parlent de vous… Il vous permettra d’identifier vos pages les plus importantes, celles qui reçoivent le plus de liens.

 

Le rapport détaillé des liens externes dans Google Search Console

Ce rapport vous permettra également d’avoir une vision de votre maillage interne et de mettre en place votre stratégie de linking interne. Un article qui reçoit beaucoup de liens aura de l’importance pour Google. En revanche, une page qui ne reçoit aucun lien devra être optimisée. Faut-il la garder? Représente t-elle un intérêt pour votre site?

 

Le rapport détaillé des liens internes dans Google Search Console

6. Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Cet outil est un moyen direct de communiquer avec Google. Si vous souhaitez que Google indexe vos pages, qu’il mette en avant votre site et vous hisse aux premiers rangs, vous ne pourrez pas vous passer de ses « conseils ».

Il vous permettra tout d’abord d’améliorer vos performances sur la page de recherche SERP, de comprendre votre classement et de l’optimiser. En vous donnant des informations sur votre taux de clics, le nombre d’impressions par url, vous pourrez directement agir sur chacune des pages qui posent problèmes. 

Avec les informations sur les requêtes, vous comprendrez ce qu’attend un internaute de vous, quel mot clé est associé à votre site, comment il vous trouve… 

Il vous permet également de corriger les bugs, les erreurs d’indexation, tout ce qui freine ou empêche les robots de parcourir votre site, les pages orphelines, isolées, qu’il faut optimiser, les contenus dupliqués qu’il faut supprimer. Il vous permet d’avoir un site plus efficace, plus pertinent, et donc plus facilement indexable et reconnu par les moteurs de recherche. 

 

En résumé, cet outil Google Search Console est incontournable pour améliorer votre visibilité sur le web. Sans une analyse et un audit régulier via la Search Console, vous ne pourrez pas travailler correctement votre référencement SEO. 

Or, on sait qu’optimiser son référencement naturel est un travail de longue haleine, qu’il faut faire constamment. Sans les corrections techniques, l’optimisation des contenus, et le suivi des backlinks (liens externes qui pointent vers votre site), vous n’aurez pas de bons résultats SEO. Je vous conseille de faire un tour régulièrement sur la Search Console pour valider que tout est bien en place sur votre site.

Si vous avez besoin d’aide pour optimiser le référencement naturel de votre site, laissez moi un message dans les commentaires, ou contactez moi en cliquant sur le lien ci-dessous, je serai ravie de vous aider.

A très vite avec un nouvel outil de la Web Box pour optimiser votre visibilité sur le web !:)

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 5

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

couverture ebook 7 étapes pour écrire un article de blog qui convertir

Recevez « le guide pour écrire un article de blog qui convertit ! »

Le guide en 7 étapes pour créer un blog rentable

20 pages détaillées pour avoir toutes les clés pour un blog rentable! Explications étapes par étapes, et mise en pratique immédiate!

Tip#5 : Comment améliorer son référencement local avec Google My Business?

Tip#5 : Comment améliorer son référencement local avec Google My Business?

En 2021, le référencement sera de plus en plus local!

La situation actuelle depuis le confinement pousse les internautes à se tourner davantage vers des entreprises locales, et Google l’a bien compris. Déjà en 2020, 65% des recherches sur internet sont axées sur la recherche locale. Et ce chiffre ne devrait qu’augmenter en 2021…

L’objectif premier de Google est d’apporter une réponse pertinente à la requête formulée par l’internaute. Google a donc besoin plus que jamais de mettre en avant les entreprises locales. Pour faire partie du référencement local de Google et de son référencement Google Maps, Google a mis en place un outil très efficace : Google My Business, que je vous présente aujourd’hui. 

En vous inscrivant dans les annuaires de Google et de Google Maps, votre établissement pourra rapidement remonter sur la première page de Google, et ce, même si vous n’avez pas encore de site internet. Un beau coup de pouce offert par Google dont il faut absolument profiter.

Présentation de l’outil #5 :

Google My Business

 

Pourquoi faut-il améliorer son référencement Google?

Les parts de marché des moteurs de recherche en 2020

Tout simplement parce que Google est encore le maître incontesté des moteurs de recherche dans le monde entier, récoltant près de 93% des parts de marché au niveau mondial. (Source : StatCounter – infographie WebRankInfo – Déc 2020).

Plaire à Google n’est donc pas à prendre à la légère!

…Et pourquoi faut-il être en première page?

La première page de Google représente à elle seule plus de 91% des clics de recherche, et la deuxième page à peine moins de 5%. Si votre site web n’est pas sur la première page de Google, considérez qu’il est invisible…

Et ce n’est pas tout… Il ne suffit pas d’être sur la première page, pour que l’internaute clique sur le lien qui mène à votre site. Il faut également apparaître parmi les 3 premiers résultats. Sur une page SERP de Google (Search Engine Result Page), vous obtenez 10 résultats lorsque vous lancez une recherche. Les 3 premiers résultats représentent près de 75% des taux de clics (CTR : click-through rate). Source Backlinko.

Je vous présente aujourd’hui un moyen de remonter rapidement sur ces places très convoitées : une inscription à Google My Business.

Il faut savoir que même si Google est international, son algorithme est basé sur la géolocalisation. Cela veut dire simplement que Google proposera à l’internaute des résultats de recherche en fonction de l’endroit où il se trouve. Être présent dans l’annuaire local de Google est donc devenu incontournable en 2021 si l’on souhaite être sur la première page.

Les 3 premiers résultats de recherche d'une page SERP Google

Que propose Google My Business?

Google My Business est un annuaire gratuit dans lequel vous pouvez créer une fiche entreprise qui vous permettra de promouvoir votre établissement en le référençant dans les résultats de recherche de Google et Google Maps.

Cette fiche vous positionnera plus facilement dans les recherches de votre zone géographique, et vous donnera rapidement plus de chance de remonter en haut des résultats de recherche. Si l’internaute se trouve à proximité de votre établissement, vous pourrez remonter dans les premiers résultats de recherche.

s'inscrire sur Google my business pour optimiser le référencement SEO de son site par c com'créa

Comment s’inscrire sur Google My Business? 

Créer sa fiche Google My Business

Tous les professionnels peuvent créer leur fiche Google My Business en ligne, gratuitement, en quelques clics!

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir un site internet pour vous inscrire sur Google My Business, et donc pour être présent sur Google. Il vous suffit simplement d’avoir un compte Google. Et depuis le confinement, même les professionnels ne disposant pas d’un établissement physique peuvent se créer une fiche Google My Business en indiquant les adresses sur lesquelles ils effectuent des livraisons.

Vous vous connectez à votre compte Google. Si vous n’en avez pas, il vous suffit de le créer.

 

comment s'inscrire sur Google My Business avec C Com'Créa
Créer son compte sur Google My Business avec C Com'Créa

Ajouter son établissement

Vous saisissez le nom de votre établissement et vous suivez les instructions de Google, étapes après étapes.

Il peut arriver que votre établissement soit déjà renseigné, et que Google ait déjà créé une fiche pour vous, sans que vous l’ayez demandé. C’est le cas par exemple si des clients ont déjà déclaré être sur le lieu de votre établissement ou si Google s’est alimenté d’informations provenant d’autres annuaires. Vous pouvez dans ce cas là suivre une procédure pour récupérer l’accès à cette fiche.

Si votre établissement ne dispose pas encore de fiche, Google vous demandera plus d’informations : votre catégorie d’activité, votre adresse physique, votre position géographique etc…

Google vous demandera enfin de prouver que vous êtes bien le gestionnaire de l’établissement. Google vous enverra un code de validation soit par courrier postal, soit par téléphone, soit par email, en fonction de la situation.

 

Comment ajouter un établissement sur Google My business

Optimiser sa fiche Google My Business 

Optimiser sa fiche Google My Business

Ça y est, vous êtes inscrit! Maintenant il s’agit d’optimiser votre fiche! Remplissez le maximum d’informations sur votre établissement. Plus votre fiche sera complète, plus vous inspirerez confiance à l’internaute et plus Google appréciera.

  • Vous pouvez remplir immédiatement les aspects de votre profil sans rien oublier : nom, adresse, téléphone, site internet (si vous en avez un), horaires, et l’url pour commander dans votre établissement.

 

  • Concernant la section Catégories, dans la partie Infos : la sélection de la catégorie de votre entreprise est importante pour le classement des recherches locales pertinentes. Vous pouvez choisir une catégorie principale et rajouter des catégories d’activités secondaires, si elles sont cohérentes avec votre activité. Votre catégorie principale doit refléter ce qui est le plus important pour votre entreprise. Le choix des catégories secondaires vous permettra de vous distinguer par rapport à la concurrence. C’est l’occasion de fournir des informations supplémentaires sur ce que propose votre entreprise. Sachez également que Google a le droit de vérifier et de refuser vos modifications.

 

  •  Remplissez également les attributs : Une fois que vous avez choisi vos catégories, Google vous donnera la possibilité de remplir des attributs. N’hésitez pas à cocher des attributs qui donneront encore plus de détails à Google sur votre activité. Ce sont en général des fonctionnalités spéciales recherchées par les internautes comme livraison, click & collect…

 

  • Renseignez vos produits et vos services. Pour chacune de vos fiches produits et de vos fiches services, renseignez en détail le texte descriptif des produits, ainsi que le texte descriptif des services, toujours dans l’optique d’insérer des mots clés en lien avec votre activité. 

 

  • Complétez minutieusement le descriptif de votre établissement, en insérant des mots clés sur lesquels vous avez envie que l’on vous trouve. Vous disposez de 750 caractères, mettez les informations clés dans les 250 premiers caractères. Utilisez cet espace pour parler de ce qui vous distingue de vos concurrents, et ce que les clients apprécient le plus dans votre entreprise. 

 

  • Insérez des photos, des vidéos de votre établissement. Vous pouvez mettre des images de l’intérieur de votre établissement, de l’extérieur, de votre équipe, de vos produits et de vos services. Attention à insérer que des images de qualité. Vous pouvez géolocaliser vos photos, pour améliorer encore plus votre référencement local. Créer également une visite virtuelle, cela améliorera considérablement votre visibilité en ligne. Google appréciera que vous ajoutiez des photos régulièrement. Vous pouvez mesurer le nombre de vues que chaque image reçoit, cela vous permettra de comprendre le type d’images que les internautes attendent. 

 

  • Publiez des posts régulièrement avec vos dernières offres, nouveautés, promotions, évènements. Vous pouvez utiliser cette fonctionnalité offerte par Google, comme avec vos plateformes de réseaux sociaux. Ces publications s’afficheront dans la section « Mise à jour » vers le bas de votre profil d’entreprise. Comme pour l’ajout de photos régulières, ces nouvelles publications envoient des messages positifs à Google. Si certains de vos clients suivent le profil de votre entreprise, ils seront informés d’une nouvelle publication. Certains types de publication expirent tous les 7 jours, n’oubliez pas de les renouveler et de publier régulièrement. Comme pour les posts sur les réseaux sociaux, vous pouvez insérer un bouton d’appel à l’action ou un lien, à la fin de la publication pour indiquer à l’internaute ce qu’il doit faire.  

 

  • Tenez vos clients informés de votre actualité, de votre politique sanitaire liée au Covid 19.

Télécharger l’application Google My Business sur son Smartphone

Pour être encore plus réactif et proche de vos clients, téléchargez l’application Google My Business sur votre téléphone.

 

Télécharger l'appli Google My Business sur son smartphone

Activer l’option « Messages »

Si vous activez l’option « Messages » dans Clients/Messages, vos clients pourront vous demander des devis directement depuis le profil de votre établissement dans la recherche Google et sur Maps.

Vous avez même la possibilité de modifier et personnaliser votre message de bienvenue.

Activer la fonction demander un devis dans Google My Business de C Com'Créa

 Demander des avis

On n’y pense pas souvent, mais demander des avis Google est indispensable pour votre référencement. Le nombre d’avis aura un impact direct sur votre classement. Vous verrez que les 3 premiers résultats locaux qui s’afficheront seront en général avec des avis multiples et un nombre d’étoiles supérieur à 4…

N’hésitez pas à solliciter vos clients, fournisseurs, partenaires… Et n’oubliez pas de répondre à ces avis, cela renforcera la confiance des internautes par rapport à votre marque.

Avec l’application, vous pouvez très facilement demander des avis. Sur la page d’accueil de l’application, vous avez la possibilité de partager votre profil d’établissement et d’envoyer très facilement un lien à vos contacts « Votre opinion nous intéresse, publiez un avis sur notre profil ». Commencez par vos clients très fidèles de longue date. 

Demander des avis pour améliorer son référencement dans Google My Business

Avis suspects

Google utilise des filtres pour supprimer les avis considérés comme « suspects », afin d’éviter d’éventuels comportements concurrentiels déloyaux, et les supprime automatiquement. Si vous recevez malgré tout des avis qui ne vous paraissent pas conformes à la réalité, vous avez la possibilité de les signaler à Google. Il est toutefois important de « savoir » répondre à des avis négatifs, et de les conserver.

Garder sa fiche à jour

Il est primordial de garantir l’exactitude des informations renseignées sur sa fiche : horaires d’ouverture, numéros de téléphone, adresse du site internet… 75% des recherches localisées aboutissent à une visite en point de vente dans la journée. Il serait dommage de perdre un client car votre fiche est mal renseignée. Encore une fois, via l’application sur votre mobile, il est très facile de mettre à jour votre profil en un clic.

 

Concrètement… comment cet outil peut améliorer votre visibilité sur le web?

Cet annuaire en ligne offert par Google est l’outil le plus rapide pour améliorer votre visibilité sur le web et votre position sur le moteur de recherche. Si les internautes sont à proximité de votre établissement, et que votre fiche correspond à leur requête, il y a de grandes chances pour que vous apparaissiez dans les premiers résultats de recherches.

Mais la fiche Google My Business la plus complète, la plus pertinente, avec le plus d’avis aura le taux de clic le plus important et remontera devant toutes les autres fiches de sa catégorie.

L’objectif, on l’a vu, est non seulement d’être sur la première page, mais aussi dans les 3 premiers résultats. Vous savez ce qu’il vous reste à faire!

 

En résumé, cet outil Google My Business vous permettra d’améliorer rapidement votre visibilité locale sur le Web. Mais il ne suffit pas de s’inscrire et de créer une fiche pour être vu. Il faut avoir une fiche optimisée et régulièrement actualisée par des posts, des avis, des nouvelles photos, vidéos, offres produits, promotions, évènements…

Avec un algorithme Google évoluant constamment vers le local, bien travailler sa fiche Google My Business vaut vraiment le coup pour optimiser son référencement. Si vous souhaitez de l’aide pour optimiser votre fiche ou votre référencement SEO en général, vous pouvez me contacter.

N’hésitez pas également à me soumettre dans les commentaires toutes vos nouvelles idées d’outils pour améliorer votre visibilité sur internet. Je les présenterai dans un prochain article de la Web Box :). A très vite!

 

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 4

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez tous les autres outils de la Web Box ici :

couverture ebook 7 étapes pour écrire un article de blog qui convertir

Recevez « le guide pour écrire un article de blog qui convertit ! »

Le guide en 7 étapes pour créer un blog rentable

20 pages détaillées pour avoir toutes les clés pour un blog rentable! Explications étapes par étapes, et mise en pratique immédiate!

Le SEO tu optimiseras, l’ami de Google tu seras!

Le SEO tu optimiseras, l’ami de Google tu seras!

Devenir le meilleur ami de Google quand on est une PME, et gagner la première place des moteurs de recherche pour son site web peut sembler mission impossible, quand on connaît le budget dépensé par les grandes entreprises et les grosses multinationales dans le digital… Pourtant l’enjeu est de taille puisque 93% des expériences en ligne débutent sur un moteur de recherche, 90% des internautes s’arrêtent à la première page de résultats de recherche, et 75% des clics vont aux 3 premiers résultats de recherche (Source Backlinko).

Comme Google est un moteur de recherche qui ne s’apprivoise pas facilement, il vous faudra combiner de nombreux critères pour rentrer dans son intimité… Mais avec un peu de bon sens, de la pratique et beaucoup de persévérance, votre référencement montera doucement mais sûrement… Une fois que les bonnes habitudes seront prises et bien mises en place, vous serez étonné par les résultats! Ils ne feront que croître au fil des mois, et de façon exponentielle!

Si vous suivez ces 11 commandements, qui sont de bonnes pratiques à mettre en place dès le départ sur votre site, vous aurez un référencement de qualité, sans avoir dépensé des fortunes!

 

1. La vitesse, tu maîtriseras

2. La structure, tu clarifieras

3. Le duplicate content, tu banieras

4. Les balises, tu renseigneras

5. Les données structurées, tu ajouteras

6. Les images, tu optimiseras

7. La compatibilité mobile, tu seras

8. Les bons mots clés, tu choisiras

9. Google my Business, tu t’inscriras

10. Les bons backlinks, tu obtiendras

11. La patience, tu apprendras

Définition du référencement naturel

 

Le référencement naturel, ou SEO (Search Engine Optimization) est l’ensemble des méthodes  mises en place sur un site internet pour qu’il puisse arriver dans les premiers résultats des moteurs de recherche de façon naturelle ou organique. À la différence du SEA (Search Engine Advertising) qui regroupe les publicités payantes (achat de mots clés, bannières…), qui apportent une visibilité plus rapide mais plus coûteuse.

Pour améliorer le référencement naturel de votre site, il faut agir sur les 3 piliers suivants :

  • la technique : la vitesse, le maillage, la structure…
  • le contenu : la pertinence, l’originalité, la longueur des textes, les mots clés…
  • la popularité : les liens extérieurs des autres sites qui pointent sur votre site.

Il y a bien sûr beaucoup d’autres critères à prendre en compte, il est impossible de tous les nommer, ils ne sont d’ailleurs pas tous connus. Mais si vous optimisez déjà ces 11 commandements, vous verrez une réelle amélioration de votre position sur les pages de Google. C’est en quelques sortes le minimum à appliquer, les bons réflexes à avoir, et les bonnes habitudes à prendre. Avec de la régularité et de la persévérance, vous ferez la différence en terme de ranking!

1 – La vitesse, tu maîtriseras

 

53 % des utilisateurs quitteront une page si elle met plus de 3 secondes à se charger (Source : Google). Et pour que Google vous apprécie, il faut que vous lui coûtiez le moins d’argent possible. Quand les googlebots, ces petits robots d’indexation que Google envoie afin de recenser et indexer les pages web, arriveront sur votre site, il faut qu’ils puissent y rester le moins longtemps possible pour consommer le moins d’énergie possible. Votre site doit donc être clair, bien structuré et rapide.

Il est également important pour l’expérience utilisateur d’avoir des pages qui s’affichent vite. Et Google appréciera toujours que vous cherchiez à faciliter la vie des internautes!

page speed insight pour tester la vitesse de chargement et le SEO référencement de son site par c com'créa

Pour tester la vitesse de votre site, vous pouvez utiliser des outils gratuits comme GT Métrix ou Page Speed Insight de Google. Vous renseignez l’url de votre site et vous obtenez un score de vitesse sur mobile et sur ordinateur. Non seulement vous aurez des explications très détaillées liées à la performance de votre site, mais également des indications pour les corriger : alléger le poids de vos images, installer des plugins de cache etc… L’objectif étant d’atteindre un score entre 90 et 100 et de passer au vert! Sur mon site ccomcrea.com, j’obtiens un score de vitesse de 84 sur ordinateur; j’ai donc encore un peu de travail d’optimisation pour atteindre les 90-100!

En moyenne, gardez en mémoire que le temps de chargement ne doit jamais dépasser 3 secondes.

 

 

test de rapidité de page speed insight pour le site ccomcrea.com

 2 – La structure, tu clarifieras

 

Clarification de la structure du site

 

Google aime les sites propres, bien montés, avec une structure lisible… L’idée est de toujours faciliter au maximum la visite des robots spiders de Google… Plus l’analyse est logique, plus cela sera facile pour l’algorithme de Google.

Privilégiez l’organisation en silo pour optimiser la clareté de la navigation : une page « mère » parle du thème principal, avec plusieurs pages « filles » qui détaillent les différents aspects du thème. Plus un thème est important, plus il y a de pages qui traitent de ce thème, et plus il y a des pages « filles » sur ce thème, reliées à la page « mère »… Le fait d’avoir plusieurs pages qui parlent de ce thème renforce la pertinence du site référent, qui se positionne comme expert de ce thème. Cette construction en silo permet de catégoriser les offres. C’est plus clair pour l’utilisateur et pour le robot de Google.

Pour faciliter la navigation d’une page à l’autre, il faut également insérer des liens internes sur vos pages (création d’ancres dans le thème de la page pointée). Assurez-vous que chacune de vos pages contient au minimum 2 liens internesÉvitez au maximum les pages orphelines, celles qui n’ont aucun lien qui pointe vers elles. Dans ce cas, soit vous arrivez à les repérer et vous ajoutez de bons liens internes pour qu’elles soient boostées, soit elles n’ont pas d’intérêt, et il faut les supprimer.

Enfin, n’oubliez pas d’insérer des liens externes de qualité, de citer des sites influents dans votre thématique, pour garantir la crédibilité de votre contenu.

Optimiser la structure de son site pour améliorer son SEO référencement de son site par c com'créa

Pour être sûr que chaque page souhaitée soit correctement indexée par les moteurs de recherche, il est vivement recommandé de créer un plan de votre site, appelé un sitemap. Le sitemap est un fichier XML contenant des liens vers toutes les pages importantes de votre site. Cela vous permettra de vous assurer qu’aucune page web importante ne reste en dehors des index Google. Le sitemap quand il est créé est placé dans le répertoire racine de votre site web afin que les robots puissent le trouver facilement.

Même si la création d’un sitemap est importante pour tous les sites, elle est particulièrement importante pour les sites volumineux, les sites qui contiennent beaucoup de pages isolées, les sites qui contiennent beaucoup d’images ou de vidéos. Vous pouvez créer un sitemap manuellement, ou en utilisant des plugins. Pour WordPress, j’utilise Yoast SEO pour créer un plan de site.

Une fois votre sitemap créé, vous pouvez le soumettre aux moteurs de recherche via la Google Search Console, en renseignant l’url du sitemap créé.

envoyer un sitemap via la Google Search Console pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

Clarification de la structure des pages

 

1 page = 1 intention de recherche = 1 mot clé principal

Chaque contenu de chaque page doit correspondre parfaitement à une intention de recherche d’un internaute, chaque page est un mini site en soi. Vous devez apporter LA réponse à ce besoin exprimé dans la barre de recherche par l’internaute.

En plus d’un contenu pertinent, original, et expert, vous devez choisir une structure de page claire, encore une fois pour l’internaute, mais aussi pour le robot Google. Articulez votre contenu avec un SEUL et UNIQUE titre h1. Imaginez que Google soit une grande bibliothèque qui indexe des millions d’articles de presse… Pour savoir de quoi parle l’article, le robot commence à lire le titre de l’article (h1). Imaginez un article qui n’a pas de titre, ou qui en a plusieurs…! Ce qui est plus courant qu’on ne pense sur de nombreux sites… Vérifiez donc bien que sur chacune de vos pages, vous avez bien renseigné un titre h1 par page, et un seul. C’est obligatoire! Vous faciliterez ainsi une fois de plus le travail d’indexation de Google.

insérer des titres h1, h2, h3 pour optimiser la structure et le SEO référencement de son site par c com'créa

Bien entendu, ce titre h1 doit correspondre à LA solution de l’intention de recherche de l’internaute, et doit donc contenir le mot clé principal. C’est ce que l’internaute (et le robot) lira en premier en arrivant sur la page.

Pensez ensuite bien structurer votre contenu avec des titres h2, puis des sous-titres h3… Votre texte doit être aéré avec des listes à puces. N’hésitez pas à mettre les mots clés importants en gras.

3 – Le duplicate content, tu banieras

 

Voilà un point que Google n’aime pas du tout : le duplicate content ou contenu dupliqué. On appelle contenu dupliqué un contenu identique publié sur des pages différentes.

 

éviter le duplicate content pour un bon référencement SEO de son site par c com'créa

Le contenu peut être dupliqué en externe, et provenir d’un autre site. C’est du contenu plagié, ce qui est assez fréquent. Même si la copie est partielle, Google en général la repère rapidement et la pénalise fortement.

Ou alors, le contenu est dupliqué en interne, et n’est pas toujours l’oeuvre d’un humain. Il peut être lié à des erreurs techniques, un mauvais paramétrage de votre serveur par exemple.

 

ne pas avoir de contenu dupliqué pour un bon référencement SEO de son site par c com'créa

Par exemple, si vous avez mal configuré votre serveur au départ, votre page d’accueil peut être accessible via différentes url : avec ou sans « www », http ou https. C’est pourtant la même page d’accueil, avec plusieurs url différentes, Google considère cela comme du contenu dupliqué

détecter les problèmes de contenu dupliqué pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

Pour détecter ces contenus dupliqués au sein d’un même site et les corriger, plusieurs outils sont disponibles: Google Search ConsoleScreaming Frog… 

Screaming Frog est un outil très puissant et gratuit, que j’utilise beaucoup. Vous pouvez l’installer sur votre ordinateur, vous permettant de crawler n’importe quel site, n’importe quelle url, comme l’aurait fait le robot Google. Vous pouvez ainsi très vite identifier les contenus dupliqués, les liens cassés et tout autre problème d’indexation etc…

Une fois votre contenu dupliqué identifié, vous pouvez le corriger.

Il suffit par exemple d’identifier l’url officielle et faire des redirections 301 de la mauvaise url vers la bonne. Pour les sites e-commerce, préférez votre propre description bien à vous des produits plutôt que celle de vos fournisseurs. Pour les pages qui doivent rester en doublon, vous pouvez insérer une balise ‘noindex’ pour bien signaler au robot que cette page ne doit pas être indexée. Pour les pages très similaires, lorsque, par exemple il y a juste la taille ou la couleur d’un produit qui change, vous pouvez utiliser la balise canonical pour signaler à Google que cette page ne doit pas être traitée de façon unique, mais qu’il existe des pages très similaires. En utilisant, les balises canonical, vous indiquez à Google la page principale référente à prendre en compte pour un ensemble d’url données. 

faire des redirections 301 pour éviter le duplicate content et optimiser le référencement SEO de son site par c com'créa

N.B des url commençant par https vs http : il est fortement conseillé de passer votre site en https (HyperText Protocol Secure), version sécurisée de http. C’est ce qui va permettre à l’internaute de vérifier l’identité de votre site grâce à un certificat d’authentification (cadenas à côté de l’url de votre site) qui garantit la confidentialité des données envoyées par l’utilisateur. C’est donc un critère de référencement important pour Google qui privilégiera les sites https. Le critère https est même à la 7ème place des critères de référencement pour Google selon le Ranking factors 2017 de SeMrush, avant même les mots clés.

4 – Les balises, tu renseigneras

 

Les balises title et méta descriptions sont les premiers éléments que voit l’internaute quand il a tapé son intention de recherche. Ce sont les titres en bleu et les descriptions en gris qui apparaissent dans les SERPs, pages des résultats de recherche. Vous imaginez donc bien leur importance dans le classement des pages, et donc dans le référencement. C’est bien simple, c’est LE critère de référencement le plus important pour le ranking de la page.

La balise <title> en html définit le titre de la page (texte en bleu). Elle est différente du titre <h1> qui représente le titre au sein de la page elle-même. Elle a une importance considérable car elle doit à la fois être parfaitement comprise par les robots de Google, refléter le contenu de la page, et répondre aux attentes des internautes en apportant LA solution qu’ils attendent à leur requête. Elle doit bien sûr contenir le mot clé principal, l’expression la plus importante doit être placée de préférence au début du titre. Utilisez au maximum 60 caractères pour éviter que la balise soit coupée par trois points de suspensions, ce qui nuirait à la bonne compréhension et à la pertinence du title pour Google. Pour l’utilisateur, elle doit contenir l’argument phare lié à sa recherche, comme par exemple « vélo pas cher » si c’est ce que l’internaute recherche.

balises title et méta descriptions de c com'crea pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

La balise méta descriptions est le texte situé juste en dessous de la balise title (texte en gris). Cette balise ne joue pas un rôle direct dans le référencement. Il n’est donc pas nécessaire d’y insérer un maximum de mots clés. Elle joue un rôle promotionnel, et doit séduire et inciter les internautes à cliquer sur le lien. Plus longue que la balise title, vous pouvez mettre tout ce qui peut donner envie à l’internaute de cliquer.

Enfin, vous l’avez compris, si on considère que chaque page est une réponse à une intention de recherche, un mini site en soi, il faut impérativement remplir chaque balise title et chaque balise méta descriptions de CHAQUE page de votre site, et pas uniquement de la page d’accueil. C’est un long travail qui a une importance capitale dans le ranking de vos pages. Et si vous ne le faites pas, Google s’en chargera et remplira par défaut ces informations capitales. Il vaut mieux que ce soit vous!

5 – Les données structurées, tu ajouteras

 

Les données structurées, ou encore schéma de balisage, apparaissent depuis quelques années comme un outil supplémentaire important pour améliorer le référencement de votre site web.

En effet, Google améliore sans cesse la clareté et la visibilité de ses pages SERPs (Page des résultats de recherche). Il apporte des rich snippets ou contenu enrichi qui ont pour objectif d’étoffer les résultats qui s’affichent lorsqu’un internaute effectue une recherche Google. Par exemple, cela peut être une photo d’un produit, une photo d’un plat d’une recette de cuisine, un logo, un numéro de téléphone ou une adresse d’une société de conseil, le prix d’un produit, les dates d’un évènement, des avis… Cela permet d’apporter de la visibilité supplémentaire, utile pour se démarquer. Ces rich snippets apparaissent si vous avez renseigné au préalable ces fameuses données structurées dans le code de votre site.

Mais elles n’apportent pas seulement de la visibilité, elles permettent également à Google de mieux comprendre votre contenu. Et si Google comprend mieux votre contenu, il indexera votre page plus rapidement et il vous le rendra dans votre ranking!

exemples de données structurées rich snippets pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

 

Par les données structurées, vous allez pouvoir mieux expliquer aux robots de Google votre contenu. Prenons l’exemple d’un article de blog, Google comprend par les balises h1, h2, h3 la structure de votre article, et il comprend le contenu par les mots clés. Par contre, il ne comprendra pas en tant que tel l’auteur de l’article, la date de la publication, etc… Pour le robot, c’est une suite de caractère textuelle comme le reste de l’article. En rajoutant des données structurées, vous arrivez à faire comprendre à Google la nature de certaines données afin de lui faciliter sa compréhension du contenu.

Pour les insérer sur votre site web, 3 options s’offrent à vous. Soit vous êtes à l’aise avec le code, et vous pouvez les insérer manuellement. Vous pouvez également utiliser l’outil d’aide au balisage que Google a créé : Google Structured Data Makup Helper. Ou alors, vous utilisez un plugin « magique » gratuit qui le fait pour vous. Dans le cadre de mon site WordPress, j’utilise l’extension Schema App Structured DataVous pouvez ensuite vérifier que vos données structurées soient bien intégrées en utilisant l’outil de test Google  Structured Data Testing Tool.

Si vous maîtrisez les données structurées, vous maîtriserez votre communication avec Google. C’est un levier supplémentaire qui peut devenir très important pour améliorer votre référencement et votre position dans les résultats de recherche. Ne passez pas à côté!

intégrer vos données structurées pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

6 – Les images, tu optimiseras

 

Les images et les vidéos attirent le regard et permettent d’améliorer considérablement l’expérience utilisateur.  Elles attisent la curiosité et résument en quelques secondes ludiques une information que l’internaute obtient bien plus facilement que par la lecture.

 

La balise <alt>

Google ne peut pas (encore) voir les images, il ne comprend que les mots. Si une image n’a pas de nom et n’a pas de description, elle est invisible aux yeux de Google. La balise <alt> permet de décrire l’image et de mettre des mots sur l’image. Il faut donc bien renseigner la balise alt de chacune de vos images en y insérant – tant qu’à faire – un maximum de mots clés (vous pouvez mettre jusqu’à 5 à 6 mots clés par balise). Vous améliorerez votre référencement Google image considérablement. En chargeant vos images, veillez également à renseigner un nom de fichier qui a du sens (c’est toujours mieux qu’une série de chiffres qui n’apportera aucune information intéressante à Google). Utilisez que des minuscules, le tiret « – » pour séparer les mots, et aucun caractère accentué.

 

insérer une balise alt pour chaque image pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

 

Tous les CMS vous indiqueront ensuite très facilement un champ alt à compléter à l’import de chacune de vos images. Souvent, vous pouvez lire que ce n’est pas la peine de renseigner le alt des images purement décoratives. Personnellement, je les renseigne toutes, et j’y insère les mots clés que je souhaite. Profitons que  Google ne soit pas encore capable de vérifier et de voir les images

Si vous souhaitez vérifier quelle image contient ou ne contient pas de balise alt, vous pouvez analyser votre contenu html (clic droit de la souris quand vous êtes sur votre site, et inspecter). Ou alors, vous pouvez utiliser Screaming Frog dont j’ai parlé plus haut, qui vous détaille les images, le nom des fichiers et les alt associés.

Pour la petite histoire, la balise alt est initialement créée pour être lue oralement par le lecteur d’écran pour les personnes malvoyantes. Ce sera également le contenu affiché si votre navigateur est trop lent, ou que l’image ne s’affiche pas pour une raison ou pour une autre.

 

Le poids des images

Veillez également à alléger le poids de vos images pour encore une fois faciliter le travail d’indexation du robot. Si une page prend trop de temps à charger,  son référencement sera moins bon. Le poids d’une image ne doit pas dépasser 200 Ko et doit également être à la taille prévue par son emplacement. De multiples plugins de compression d’images gratuits existent. Personnellement j’utilise Imagify, qui fait parfaitement le job!

 

optimiser vos images pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

La vidéo

La vidéo également joue un rôle particulièrement important dans le référencement. La vidéo vous donne 50 fois plus de chance d’apparaître sur Google par rapport à une simple page, et améliore considérablement le taux de conversion. Mais attention, il faut que la vidéo soit de qualité pour être bien référencée.

les vidéos youtube pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa
Il faut également savoir que depuis janvier 2019, Google va mettre particulièrement en avant les vidéos Youtube dans les recherches de type « Comment faire… »
vidéo Youtube "comment faire" pour optimiser le SEO référencement de son site par c com'créa

Enfin, pour être sûr que vos images ou vos vidéos soient bien référencées, vous pouvez créer un fichier sitemap XML classique qui listerait les pages de votre site, et pour chaque page listée dans votre sitemap (identifiée par son url), vous pouvez indiquer à Google une liste d’images ou une liste de vidéos qui apparaissent sur cette page. Vous pouvez utiliser un fichier sitemap distinct pour répertorier les images, et un autre pour les vidéos. Avec ce type d’informations incluses dans votre sitemap, votre contenu sera classé non seulement dans les résultats de recherches normaux, mais aussi dans les résultats de recherche d’images et de vidéos.

7 – La compatibilité mobile, tu seras

 

Depuis 2015, Google a publié un article annonçant que les pages incompatibles avec les mobiles seront moins bien positionnées dans les résultats des moteurs de recherche mobiles. À chaque fois que Google crawle une page, l’algorithme évalue si la page est compatible mobile. Dans la foulée, la page est indexée et bénéficie du boost si elle remplit bien les critères!

Quand on sait, d’après GlobalWebIndex 2020, que 50,1% du temps passé sur Internet se fait depuis des appareils mobiles, la tendance du mobile first gagne de plus en plus de terrain… Il est donc indispensable d’avoir un site responsive.

Si vous souhaitez tester si votre site est adapté aux mobiles, vous pouvez utiliser Test Google Friendly  qui vous permet de tester en moins d’1 minute si votre page est adaptée aux mobiles. Vous n’avez qu’à copier votre url et c’est parti! Vous obtiendrez également un rapport sur l’ergonomie mobile de l’ensemble du site.

 

avoir un site responsive compatible mobile pour un bon référencement SEO de son site par c com'créa

8 – Les bons mots clés, tu choisiras

 

Le choix des mots clés est le nerf de la guerre de votre stratégie SEO, même si nous en parlons seulement dans le point 8 de cet article.

Vous devez réfléchir à un mot clé principal par page. On entend par ‘mot clé’ une ‘intention de recherche’. Ensuite, il faudra construire un univers sémantique secondaire autour de ce mot clé principal. Le mot clé principal et les mots clés secondaires doivent apparaître dans les balises title, les h1, h2, les alt des images, le choix des mots des ancres lors du maillage interne et bien entendu dans tout le corps du texte.

 

Ma méthodologie pour définir les mots clés

Pour définir les bons mots clés, vous devez prendre en compte 3 critères : la concurrence de l’expression (l’offre), le nombre de recherches (la demande) et leur pouvoir de conversion.

 

Listez les mots clés

Listez les expressions qui vous viennent à l’esprit, en vous mettant dans la peau de votre persona, en imaginant la requête, le besoin qu’il va taper dans la barre de recherche. Listez des expressions longues ou courtes qui répondent parfaitement à la question que se pose l’internauteRegardez comment s’expriment vos concurrents, qu’est-ce qu’ils renseignent dans leur balise title, h1... Quels sont les mots clés qui sont importants pour eux et donc pour vous. Interrogez votre entourage. Dans le cas où vous avez un site existant, regardez dans Google Analytics les mots tapés.

Pour avoir d’autres idées, vous pouvez vous aider d’un outil que j’aime beaucoup keywordtool.io qui fait des suggestions de mots clés selon les moteurs de recherche. Un autre outil incontournable est Google Keyword planner qui permet également de connaître la concurrence sur ces mots clés. Dans « rechercher de nouvelles idées de mots clés et de groupe d’annonces », saisissez votre liste de mots clés, chacun séparé par une virgule. Et Google va vous fournir une liste d’idées de mots clés.

Vous pouvez aussi utiliser Ubersuggest, Answer the public, SeMrush Keyword Research, Yooda Insight Keyword Suggest, Ahref Keywords Explorer.

 

trouver les bons mots clés pour optimiser le référencement SEO de son site par c com'créa

Nettoyez les mots clés

Répertoriez cette liste de mots clés (une centaine de mots clés ou expressions par exemple) dans un tableau Excel et analysez la en fonction de la pertinence de votre activité. Enlevez les doublons. Il faut bien une centaine de suggestions de mots clés si on veut trouver le bon mot clé, la perle rare!

 

Obtenez les volumes de recherche

Une fois votre liste aboutie, soumettez-la dans Google Adwords pour connaître les volumes de recherche. Vous devez regarder le nombre moyen de recherches mensuelles. Et remplissez une première colonne Excel correspondant à ce volume de recherche. Cela constitue la demande de votre mot clé.

 

Analysez la concurrence

Dans Google, faites une recherche avec « allintitle : votre mot clé » dans la barre de recherche et regardez toutes les pages qui ont ce mot clé dans leur balise title. Cela constitue l’offre de votre mot clé. Renseignez ce nombre de pages dans une deuxième colonne de votre fichier Excel. Vous pouvez mettre une note de pondération de la concurrence allant de 1 à 5 traduisant la force de la concurrence. Cela sera plus facile pour analyser ensuite les 2 colonnes volumes de recherches (la demande) et poids de la concurrence (l’offre) en même temps. Vous pouvez aussi calculer les indicateurs KEI (Keyword Efficiency Index) qui représentent (Nb de recherches mensuelles)2/(Nb résultats). Mais attention, le rapport entre l’offre et la demande doit être analysé en tenant compte aussi du 3ème critère, à savoir le critère de pertinence par rapport à votre activité.

 

Critère de pertinence

Vous devez également rajouter une note de pertinence par rapport à votre activité qui correspond au pouvoir de conversion. Il peut aller par exemple de 1 à 3 : 1 = top / 3 = bad.

 

L’objectif est de trouver des niches, c’est à dire les mots clés qui ont un nombre important de recherche avec peu de concurrence, et un fort pouvoir de conversion par rapport à votre activité.

Comment choisir LE bon mot clé

La première erreur est de vouloir choisir un seul mot qui a un fort volume de recherche. Ces termes très populaires et très concurrentiels représentent finalement moins de 30% des recherches. Les 70% se retrouvent dans des mots clés qu’on appelle « la longue traîne« , qui sont des groupes de mots et qui constituent une requête plus précise.  Plus la recherche est précise, plus la probabilité de conversion est forte grâce à la faible concurrence.

utiliser la longue traîne pour bien choisir ses mots clés pour un bon référencement SEO par c com'créa

9 – Google my business, tu t’inscriras

 

Google My Business est la première source de référencement de Google. Cet outil gratuit, développé par Google (pour concurrencer les pages jaunes), vous permet d’enregistrer de façon locale votre activité.

Vous créez un compte, et vous remplissez un maximum d’informations sur votre activité. Vous recevrez une demande de vérification de l’adresse indiquée de la part de Google, via une carte postale, contenant un code à renseigner sur votre compte.

Tenez bien à jour toutes les informations : nom, coordonnées, photos etc… Vous pourrez également récolter des avis, partager des articles… Vous aurez surtout un point sur la carte Google Map! Très important pour optimiser votre référencement local!

s'inscrire sur Google my business pour optimiser le référencement SEO de son site par c com'créa

11 – la patience, tu apprendras

 

Pour commencer à avoir des résultats en matières de SEO, il faut bien attendre au moins 6 mois avant d’espérer avoir des premiers retours. À partir d’une bonne année, vous pouvez voir une réelle amélioration de votre trafic, mais ce n’est qu’au bout de 18 mois, que les réelles accélérations se feront sentir. À condition bien sûr d’avoir toujours cette régularité dans la création de vos contenus de qualité et dans l’entretien de vos backlinks performants.

Le SEO demande certes un investissement de temps de la part des responsables de l’entretien d’un site, mais encore une fois, avec de la régularité, de bonnes habitudes et de la persévérance, les résultats peuvent être exceptionnels et augmenter en continu. 

Étant également graphiste webdesigner, je me suis longuement penchée sur la question du SEO, pour créer des sites performants dès le départ. Je peux également faire des audits de sites existants et vous conseiller sur l’utilisation des différents outils à votre disposition sur le net pour optimiser le référencement. Car le SEO est un canal d’acquisition à ne surtout pas négliger et il est important de le travailler constamment. Comme vous pouvez le voir dans cet article, plusieurs actions sont tout à fait faisables par vous-même, mais d’autres demandes des compétences techniques indéniables. Si vous avez besoin d’aide? Je suis là! 🙂

Et vous? Combien de commandements sur les 11 décrits ci-dessus remplissez-vous sur votre site?

11/11? Bravo! Partagez vite vos astuces, on veut tout savoir! 7/11? Vous y êtes presque! Mais il faut continuer… Car ils ont tous une part non négligeable dans le référencement global.  Aucun? Vous avez du boulot… Mais plus vite vous commencerez, plus rapides seront les résultats… Ne vous découragez pas, posez toutes vos questions et utilisez la force de la communauté pour vous aider… Partagez vos commentaires, questions, idées juste en dessous, je me ferai un plaisir de les lire et de vous répondre…. 

Avez-vous trouvé cet article utile?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 5

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

1 tip tous lesmois dans votre boite mailpour améliorer votre visibilité sur le Web et trouver des clients

Recevez nos outils gratuits spécifiques pour les entrepreneurs. Inscrivez-vous vite si vous voulez améliorer votre communication digitale!

En vous abonnant à cette newsletter, vous prenez connaissance et acceptez notre politique de confidentialité.

La Web Box de C Com'Créa, le webmarketing simple et sans prétention pour les entrepreneurs

Bravo, vous êtes inscrit à notre Web box!

couverture ebook 7 étapes pour écrire un article de blog qui convertir

"Le guide pour écrire un article de blog qui convertit" L'ebook offert!

Recevez l'ebook qui vous explique tout de A à Z!

20 pages détaillées pour avoir toutes les clés pour un blog rentable! Explications étapes par étapes, et mise en pratique immédiate!

Vous êtes inscrit avec succès!

Pin It on Pinterest